3ème édition du MeetUp de SeptAfrique : La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en question…


3ème édition du MeetUp de SeptAfrique : La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en question...
3ème édition du MeetUp de SeptAfrique : La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en question...

Le président Directeur Général du Groupe Septafrique a tenu ce lundi à Dakar une conférence de presse dans le cadre de l’organisation de la troisième édition du MeetUp placée sous le thème « Comprendre la responsabilité sociétale des entreprises.
Face aux journalistes, Mouhamed Fall Al Amine a confié qu’ « il est important aujourd’hui, de mettre en place des infrastructures importantes au Sénégal qui seront en mesure d’accueillir de grands événements ».

« Le MeetUp de Septafrique compte accueillir cette année, près de 1000 invités avec en plus, un Gala qui sera animé par Youssou Ndour et Viviane Chidid. C’est inédit, c’est une première. Ce qui développe un pays c’est l’économie, c’est l’industrie, c’est l’entrepreneuriat… C’est la raison pour laquelle nous avons initié cet événement. Le secteur de l’événementiel est un secteur exceptionnel que Septafrique essaie de développer à travers différents événements phares. L’économie de l’événementiel est aujourd’hui à la base du développement de plusieurs pays. Il faut donc que le Sénégal pense à mettre en place d’importantes infrastructures pour le pays puisse devenir une destination à l’image du Rwanda, du Maroc, du Qatar et plusieurs autres pays du monde », a soutenu le DG de Septafrique qui dans la foulée a confié que 250 Directeurs généraux sont attendus le 04 et 05 à Dakar pour échanger autour de 4 panels.

Revenant sur le choix porté sur Babacar NGOM PDG de la SEDIMA comme parrain de cette édition 2022, Mouhamed Fall a confié que la jeunesse sénégalaise a aujourd’hui des références.

« Nous avons au Sénégal des soldats de l’économie à qui on doit rendre hommage à l’image de Babacar NGOM. C’est un homme qui a commencé avec 60.000 FCFA et qui gère aujourd’hui plusieurs milliards. Nous ne devons pas avoir de complexe à faire de nos acteurs du secteur privé, des références. Nous attendons donc la jeunesse le 04 et 05 mars 2022 ».

Previous Renforcement du secteur sanitaire : Le projet ISMEA mis en oeuvre pour une baisse de la mortalité maternelle et infanto-juvénile
Next Le Stade du Sénégal va porter son nom : Les premiers mots d’Abdoulaye Wade