3ème édition du salon des startups : MEDS pour AFRITECH comme VIVATECH


La troisième édition du salon des startups s’est déroulé ce matin sur le thème « la révolution économique 4.0 les enjeux du numérique ».Organisé par le cercle de jeunes entrepreneurs, ce salon s’inscrit dans le cadre de la démarche sociétale de l’entreprise au sein du MEDS (Mouvement des Entreprises du Sénégal) en offrant de réelles opportunités pour l’entrepreneuriat et le leadership de la jeunesse sénégalaise.

Pour M.Mbagnick DIOP, président du MEDS, cette troisième édition est un passage AFRITECH pour l’ouverture aux pays africains. Après 3 ans, il souligne que des milliers de sollicitations de jeunes sénégalais ont emprunté le chemin de l’entrepreneuriat par la création des microentreprises autrement dit des startups. Ainsi, dans les années à venir, AFRITECH sera ouvert dans 54 pays du continent. A titre d’exemple,MEDS veut faire d’AFRITECH,le VIVATECH de France, qui pour Mbagnick DIOP regroupe plus de dizaines de milliers de participants venus des 4 coins du monde avec un salon appuyé à plus de 65 millions d’euros. Cet ambitieux initiative repose selon lui par le fait que ses jeunes méritent d’être soutenu.S’agissant du phénomène de l’émigration irrégulière, Mbagnick déplore cette situation en réaffirmant la touche de MEDS pour son engagement allant dans le sens de soutenir les jeunes, de les encadrer, de leur donner des opportunités. «Nous sommes là, nous vous tendons la main, y’a du boulot ici, tout est à faire ici »lance-t-il.
Parlant sous le contrôle du ministre de l’économie numérique et des télécommunications, qui, empêché, n’a pas pris part à cette cérémonie, pour son secrétaire général Moussa Yoro Diallo, c’est une chaine de l’espoir qui doit être maintenu et incite les jeunes à trouver du financement auprès des structures comme la DER, d’autres structures de l’état mais également aussi du côté privé. Sur ce, il invite le directeur à s’impliquer davantage pour aider ses jeunes à trouver d’emploi.

Previous Prix Macky Sall pour le dialogue le président du CIRID M DEO s'explique
Next CONCOURS NATIONAL DE DISSERTATION UBA lance un appel aux élèves de réfléchir sur la pandémie covid-19