3FPT: Un levier de développement et d’opportunité pour les jeunes


Le lancement du 3FPT (fond de formation professionnel et technique) a eu lieu ce lundi 15 juillet 2019 en présence de nombreuses autorités. Les jeunes étudiants ou bacheliers ont tenu assister à cet rencontre de haut niveau pour l’ouverture vers une éducation de qualité.
Le 3FPT a été lancé ce matin en compagnie de plusieurs écoles de formation et de jeunes venu s’enquérir des nouvelles opportunités pour une prise en charge dans les écoles de formation. Avec la plateforme Samabon3FPT.com, les étudiants, futur avenir du pays pourront désormais étudier même sans moyens. C’est sous la présence de bon nombre de d’acteurs évoluant dans le milieu professionnel que Aby SEYE,directrice de 3FPT a voulu dire en quelques mots l’objectif de cette rencontre «on est tous réunis ici pour promouvoir et lancer notre plateforme www.samabon3FPT.com qui est aujourd’hui une plateforme qui offre à tous les jeunes du Sénégal la possibilité de s’inscrire et de pouvoir bénéficier d’une formation professionnelle qualifiante. »Selon la directrice générale, l’originalité demeure dans la démocratisation qui permettra à tout jeune de s’inscrire suivant la durée du 15 au 31 aout 2019.Elle renseigne que cela va démultiplier au niveau des régions car possédant des antennes zonales en plus d’ajouter que cela en est pour des dispositifs d’information et de communication.S’agissant des cibles, Aby SEYE évoque qu’il s’agit de la tranche d’âge comprise entre 16 et 25 ans(dans le cadre de la formation groupée).
Concernant le nombre d’établissement inscrit, elle annonce un chiffre de 420 en fonction du niveau d’étude des jeunes. Elle dit « le but c’est de toucher le maximum de notre cible, la cible c’est la jeunesse. »Par rapport à l’employabilité, la directrice générale de 3FPT affirme qu’ils sont insérés sous la tutelle du ministère de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’artisanat « je pense que toute la cohérence c’est là, on a nous un rôle de pouvoir former les jeunes, de leur donner un métier, de leur donner une qualification et derrière pouvoir permettre leur insertion »dit –elle. Elle rappelle que le financement du 3FPT date de 2016 et que l’idée c’est d’être beaucoup plus d’accessible surtout chez ses jeunes avant de souligner des 20 milliards octroyés par le 3FPT et des 3 guichets opérationnels(jeunes,entreprises,établissements).Sur le plan des secteurs prioritaires, elle cite l’agriculture, l’énergie et les mines, le numérique afin d’avoir une parfaite adéquation vers les métiers du développement.
Dieynaba AGNE