KARIM-KHALIFA: Les 2 K «Mackyé»


La Cour d’appel de Dakar a rendu son verdict, jeudi, dans le procès du maire de la capitale sénégalaise, M. Khalifa Ababacar Sall. Il confirme ainsi la décision en première instance prononcée par le Tribunal correctionnel de Dakar, le 30 mars.

Il était jugé dans le cadre de l’affaire de la gestion de la Caisse d’avance de la ville de Dakar, pour laquelle il était poursuivi en même temps que 7 autres de ses collaborateurs. Donc il ne reste au maire que le pourvoi en cassation devant la Cour suprême. Cette même juridiction a statué hier sur la requête déposée par les avocats de Karim Wade concernant le rejet de son inscription sur les listes électorales. Malgré la position de l’avocat général Ousmane Diagne qui était favorable à l’inscription de Karim sur les listes électorales, la Chambre administrative a débouté le fils de l’ancien Président Me Wade. La loi électorale modifiée récemment impose désormais l’inscription sur les listes électorales pour être candidat. Avec cette décision du juge suprême, Karim sera évincé de la présidentielle de 2019. Toutefois, il se pourrait qu’il ne soit pas seul car le maire de Dakar également risque d’être débouté de son pourvoi en cassation qui lui mettrait dans la même situation que Karim Wade. D’ailleurs, lors de la publication des listes électorales, les membres de la commission qui avait rejeté l’inscription de Karim, avaient indiqué clairement que si Khalifa Sall est condamné définitivement, son nom sera enlevé des listes électorales ; ce qui lui privera sans doute de sa candidature.

 

Previous MACKY AVERTIT LES INSULTEURS DE LA REPUBLIQUE «Nous ne pouvons plus accepter que nos magistrats soient insultés»
Next OUSMANE TANOR DIENG : Au Sénégal, le parti socialiste «ne peut plus gagner seul»