A Galoya : Forage en panne et pénurie d’eau depuis 5 jours


 

Depuis vendredi le forage de Galoya est tombé en panne. C’est la pompe qui ne fonctionne plus. Cette pompe était en panne il y a quelques mois encore. La panne de ce forage a perturbé la vie des populations de la commune de Galoya Toucouleur et des localités environnantes comme Galoya Peulh, Diamel,Thilambol .Des populations qui sont obligées de rabattre sur les forages de Lougué et Mbolo Birane .Sur l’axe Galoya –Mbolo birane et l’axe Galoya-Lougué des charrettes et des voitures font la navette pour ravitailler l’une des communes urbaines les plus peuplées du département de Podor. Durant tout le week end ce sont les camions citernes de la CSE (Compagnie Sénégalaise d’Entreprises) qui servaient le liquide précieux aux habitants de Galoya .La gestion du forage confiée depuis plus d’un an à une commission composée d’agents de l’état en service à Galoya par les autorités locales suite à un problème de compromis pour la mise en place du bureau de l’ASUFOR (Association des Usagers de Forages) n’a pas pu les problèmes d’alimentation en eau .Ainsi si cette commission se vante de sa transparence , les populations ne décolèrent pas des pannes répétitives causant des dépenses de plus. Le service hydraulique qui a se trouve à Ndioum contacté depuis les premières heures de la panne tarde à venir pour la réparation LY que nous avons trouvé au garage avec 5 bidons de 20 litres indique : « je vais comme ça à Mbolo pour trouver et revenir. »Il renchérit : « la commission nous embourbe qu’elle a en caisse des millions mais nous ne buvons pas l’argent donc nous voulons disposer d’eau et c’est tout ».Voila 5 jours qu’aucune goutte n’a coulé des robinets à Galoya et les populations commencent à perdre patience et les dépenses surtout le transport des bidons commencent à fatiguer .A Lougué et Mbolo Birane les populations soutiennent celles de Galoya en mettant à leur disposition leur robinet jusqu’à la fin de leur calvaire sans bourse déliée. En cette période de pandémie où l’hygiène est fortement recommandée une agglomération comme Galoya ne doit pas manquer d’eau. A noter que certains usagers commencent à râler car selon eux l’ancienne commission malgré ses manquements arrivait à décanter ces situations en moins de 48 heures.
H. NIANG, Correspondant à Podor

Previous Muraille Verte du Fouta en action pour la journée de l’arbre
Next KHIBAR AY BESS