AGETIP: Financement innovant comme vecteur de développement des infrastructures.


La 38ème édition de l’assemblée des AGETIP d’Afrique s’est ouverte ce mardi 10 décembre 2019 sous la présence du ministre de l’économie du plan et de la coopération et le ministre des infrastructures terrestres, des transports et du désenclavement. Les acteurs ont échangé sur le thème « financement innovant des infrastructures de développement. »


Le ministre de l’économie, du plan et de la coopération Amadou HOT et le ministre des collectivités territoriales M. Oumar GUEYE ont présidé ce matin la cérémonie d’ouverture de la 38ème assemblée des AGETIP d’Afrique. Sous le thème intitulé « financement innovant des infrastructures de développement »,ce projet de stratégie de financement tourne autour de 5 axes dont la diversification et l’optimisation des sources de financement, la priorité au financement privé sur les projets marchants sauf cas exeptionnel,privéligier un financement mixte(public-privé) sur les infrastructures sociaux, explorer des financements innovants pour les projets structurants et privilégier des schémas de financement simples et standardisés pour des projets de petite taille ou des autorités contractantes à capacité réduite.
Selon le ministre Oumar GUEYE en s’exprimant sous le nom du chef de l’état Macky SALL affirme que toute l’importance des infrastructures allant dans l’économie « aucun pays au monde ne peut se développer s’il ne développe pas l’énergie et les infrastructures »dit-il. Dans le même sens pour le ministre, les infrastructures jouent un rôle important que l’AGETIP comme bras technique du ministère ait en perspective un certain nombre d’infrastructures. Il cite 300 hôtels de ville, des hôtels de département et d’autres grands projets sur lesquels les ministères coopèrent avec l’AGETIP.Ceci dans le but de l’aboutissement des projets sous l’impulsion et sous l’encadrement rapproché du président Macky SALL.S’agissant du rôle des collectivités, il estime « les collectivités jouent également leur partition parce que comme vous le savez le président de la république met en œuvre la territorialisation des politiques publics. » pour dire que les élus territoriaux auront un rôle important en s’appropriant des politiques publics à mettre en œuvre au niveau de leur localité d’où la création de beaucoup de programme comme le PAKASEN RURAL avec beaucoup d’infrastructures comme l’annonce-t-il.
Sur les perspectives et les attentes, le directeur de l’AGETIP El Hadji Malick GAYE renseigne d’un dispositif de beaucoup de projets innovants en particulier les PPP. Pour lui, le partage des bonnes pratiques est d’une nécessité avec les homologues africains (10 DG venus d’autres pays africains. C’est ainsi qu’il dit « nous allons réfléchir pendant 48heures sur le positionnement des AGETIP de tous les pays dans ce nouveau dispositif de financement. »En outre, ce dernier précise la non capabilité de l’état à financer leur programme de développement à partir de l’aide public en soulignant la nécessité de solliciter d’autres pistes de financement public d’où le sens de ses assises.