Assemblée Générale: l’intersyndicale des travailleurs de SEN’EAU réclame la capitalisation des 8%


l’intersyndicale des travailleurs de SEN’EAU s’indigne de la censure entre les deux structures et réclame le paiement des différents fonds et la capitalisation des 8%
Les travailleurs de SEN’EAU ont tenu leur assemblée générale ce jeudi 16 juillet 2020 au sein du centre des métiers de l’eau. C’est à l’issu de leur dernier rencontre qui s’est tenue le mardi dernier que l’intersyndicale des travailleurs a décidé d’attirer l’attention sur la matière dont est passé la censure entre SEN’EAU et SDE.

Nombreux questions ont été soulevé par les travailleurs de SEN’EAU.Il s’agit notamment des paiements plus précisément sur des heures supplémentaires, des congés, des déplacements et des fonds(FPHS,Fonds Social,IPM,FEC,FCP et 5% du capital de la SDE) et la capitalisation des 8% d’actions pour les travailleurs de SEN’EAU.Le secrétaire général Momar SY est revenu de manière plus clair sur cette problématique qui a démarré depuis le départ de SDE datant du 31 décembre 2019 et la venue de SEN’EAU le 1er janvier 2020.Pour ce dernier, c’est un problème de transfert entre les deux entreprises allant du problème des travailleurs et d’autres problèmes s’agissant de tous les fonds que détenait la SDE.En outre, il y ajoute les fonds commun de placements, les fonds d’habitat social, les fonds sociaux etc. Sur ce sujet, Momar SY évoque le constat des lenteurs sur ses transfert de fonds que les travailleurs ont fait l’objet de souligner. Ainsi c’est dans cette perspective pour Momar SY d’affirmer que c’est de droit ce que revendiquent les travailleurs de cette entreprise d’où cette mise au point pour le règlement des comptes. « Nous n’avons même pas encore bouclé les négociations, y’a eu certes des points d’accords, des points d’échauffements d’où les reclassements des travailleurs qui n’ont pas encore été réglé. » renseigne-t-il.
Par ailleurs la capitalisation des 8% qu’il avait acquis par lutte et que l’état leur avait attribués traine selon lui et pense que la somme de 700 millions offert pour payer ce taux demeure un véritable blocage. Cause pour laquelle, le secrétaire général Momar SY estime qu’ils sont à la quête de solution pour la résolution. Même s’il y’a une communication entre les deux structures, il n’en demeure pas moins pour Momar SY de préciser que ces derniers le qualifient toujours de dossier lourd et de noter aussi pour sa part que cette problématique pouvait être évitée si la durée normale de transition était normale. Cependant, en parlant sous le contrôle de l’intersyndicale, Momar SY pense que certains problèmes ne peuvent plus attendre.

Previous Journée de don de sang : Le ministre de la jeunesse Néné Fatoumata TALL s’engage avec la jeunesse citoyenne pour de telles activités
Next Nécrologie: Les adieux de Mouhamed Samb