Assemblée générale ONU: « Macky Sall Appel à des Réformes Globales pour l’Afrique et la Justice Financière »


20 septembre 2023 Récit infosdujour.sn

Lors de la 78e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, le président Macky Sall du Sénégal a pris la parole pour porter la voix de l’Afrique et appeler à des réformes essentielles des institutions financières mondiales et à une plus grande justice dans les affaires financières internationales.

Le président Sall a souligné que les institutions de Bretton Woods, qui ont bientôt 80 ans, ne reflètent plus le monde d’aujourd’hui. Il a critiqué le manque de représentativité, où les deux tiers des pays participants n’ont pas accès à la prise de décision. Il a plaidé en faveur d’une évolution nécessaire plutôt que d’une révolution, mettant l’accent sur la réforme des institutions de Bretton Woods et du Conseil de sécurité de l’ONU pour accorder à l’Afrique sa juste place.

Le président a également évoqué les droits de tirages spéciaux, soulignant les inégalités dans leur répartition, et a déclaré que cela constituait la base de l’injustice. Il a appelé à l’acceptation des réformes par tous les acteurs internationaux, y compris le G7, le G5, les BRICS et les pays en développement.

En ce qui concerne la dette, le président Sall a abordé les causes du surendettement, pointant du doigt les règles de l’OCDE et les primes d’assurance exorbitantes. Il a insisté sur le fait que la perception erronée de l’Afrique en tant que continent en crise financière pénalise de nombreux pays qui n’ont pas de tels problèmes.

Le président a également critiqué les congés fiscaux dans les secteurs extractifs, affirmant que la richesse doit être taxée là où elle est créée, sans la menace de sanctions par des institutions multinationales.

Enfin, Macky Sall a rappelé l’injustice climatique, un sujet qu’il a toujours défendu, en soulignant l’impact disproportionné des changements climatiques sur l’Afrique.

Dans l’ensemble, le discours du président Macky Sall à l’AG des Nations Unies a mis en lumière les défis économiques et financiers auxquels l’Afrique est confrontée et a appelé à des réformes cruciales pour une justice financière mondiale plus équitable.

Précédent Tradégie: "Explosion de Gaz à Derklé : Trois Victimes dans la Famille Diouf - Un Drame qui Appelle à la Prudence Domestique"
Suivant Comité Sénégalais des Droits de l'Homme : 29 nouveaux membres à la quête d'accréditation en statut A, installés