Atelier de mise à niveau des agents du ministére de l’agriculture

PAPE MALICK NDAO

Le. budget programme. et déconcentration. de l’ordonnancement. comme innovation. de taille
Un atelier de mise à niveau au profit des agents du ministère de l’agriculture été tenu ce samedi 11 janvier 2020 en présence de plusieurs acteurs. et. expert .
Cet atelier de formation axé sur le budget du programme a réuni plusieurs sommités dont M..Ghaly SARR, inspecteur général du trésor, Mme l’inspectrice générale et du secrétaire du MAEL M. Pape Malick NDAO.
Pour ce dernier cet atelier est organisé pour 2 raisons venir en appoint à la nouvelle année donc l’occasion pour présenter ses meilleurs vœux et dans un contexte de réforme imminente.
En effet le changement des points tels que le répartissement du budget de chaque ministère, le renforcement de la transparence budgétaire et autres répond à un besoin de renforcement de la qualité. Ainsi « l’atteinte des objectifs passe par des réformes et un changement d’attitude par tous. » dit-il en soutenant que des records de productions dont l’arachide, la céréale etc….ont contribué dans la dynamique de la sécurité alimentaireLe secrétaire général de l’agriculture et de l’équipement rural dans son interview a salué la présence de tout le ministère composé des hauts cadres, de conseillers techniques, de directeurs généraux, de directeurs nationaux mais aussi des directeurs régionaux et les chefs de projets et programme sous la tutelle du ministère de l’agriculture et de l’équipement rural.
D’après lui c’est un séminaire de renforcement de capacité pendant deux jours, il explique « Le Sénégal a adopté le budget programme et donc une occasion pour le ministère de l’équipement au moins de se retirer pendant deux jours pour se former davantage avant d’exécuter ce budget programme qui demande une exigence mais aussi des performances. »Dans cette lancée, il a tenu à féliciter et remercier tous les participants qui ont répondu massivement .Beaucoup d’exigences qu’il faut prendre en compte pour M. Pape Malick NDAO y compris ses exigences dans le budget programme car les résultats sont capitaux. En poursuivant sur sa lancée il dit « Il faut être noté » d’où le renforcement des acteurs sur l’élaboration du budget du programme mais surtout sa mise en œuvre par le biais des responsables de programme. En outre, il nomme la déconcentration de l’ordonnancement incluant la responsabilisation de tous les ministres « le ministre devient un ordinateur principal au même titre que le ministre du budget et des finances. » même si ses pouvoirs d’ordonnancement sont délégués au niveau déconcentré c’est- à-dire dans les régions et dans les départements d’où la bonne formation de ces personnes pour l’exécution du budget programme