Atelier de planification « Sénégal Numérique 2025 »


Le SN2025, une nécessité pour le développement du Sénégal
cet atelier portant sur l’actualisation et l’opérationnalisation de la stratégie « Sénégal Numérique 2025 » a été organisé ce lundi 27 janvier 2020.C’est le ministre de l’Economie NumériqueetdesTélécommunications qui a présidé ce présent atelier en soutien avec le PNUD représenté par un expert pour la réalisation de ce projet.Le Ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications Mme Ndeye Ticke Ndiaye DIOP a présidé ce matin un atelier de planification stratégique « Sénégal Numérique 2025 ».Un contexte qui remonte depuis 2016 marqué par l’élaboration de cette stratégie pour l’effectivité du plan Sénégal Emergent en vue d’accéder à la modernisation de l’économie et à l’amélioration de la compétitivité. Ceci pour booster la croissance et contribuer au développement économique et social du pays. Cependant un certain nombre d’enjeux liées à une mise en œuvre effective de la SN2025 se résument comme suit : la croissance économique plus forte grâce à l’amélioration de la productivité, la réduction de la fracture numérique par la généralisation de l’usage du numérique, l’économie plus attractive reposant sur un climat des affaires amélioré et la génération d’un volume important d’emplois surtout pour les jeunes. Constatant des difficultés dans sa mise en œuvre liés en partie à l’absence d’un plan d’actions et un dysfonctionnement dans les instances de gouvernance mise en place avec l’engagement du ministère qui avait lancé en 2019 une mission d’actualisation et d’opérationnalisation de la SN2025,sa mission est en cours de réalisation par des experts mandatés par le PNUD.
L’objectif global de l’atelier est de mener une réflexion stratégique pour l’actualisation et l’opération de la stratégie « Sénégal numérique 2025 »(SN2025), renseigne une approche participative et inclusive. Le ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications Ndèye Tické NDIAYE en est revenue : « il s’agit d’une évaluation mais il s’agit d’une opérationnalisation de stratégie du secteur que nous appelons communément SN2025. »Pour celle-ci il est nécessaire de s’asseoir pour le partage en faisant la part des choses sur les tenants et les aboutissants et poursuit sur les objectifs « ils sont pertinents les points » dit-elle en faisant référence aux (axes stratégiques et bilan).Sur ce point elle affirme d’un bon bilan avec un financement de 1361 milliards jusqu’en l’an 2025 répartis comme suit :secteur privé(73%),secteur public(17%),l’état et le secteur privé combinés (10%).
Ainsi pour aller dans la cohérence des 69 projets et des 28 réformes Mme Ndeye Ticke NDIAYE parle d’une bonne articulation d’où cette planification afin d’avoir une meilleure feuille de route. Avec l’appui d’un consultant, cet exercice sera validé ou pré- validé par ses organes pour que l’autorité puisse avoir la dernière validation « l’exercice se veut inclusive ,participative. » dit-elle en justifiant la présence des partenaires, des consommateurs, des opérateurs ,l’appareil d’état, en un mot l’écosystème.
« C’est une manière de rappeler que le numérique ou la digitalisation n’est pas un choix dans le monde. On ne plus faire le développement sans ça. » Rétorque ce représentant du PNUD qui pense que le Sénégal doit mettre l’accent sur le numérique pour se developper.
Pour lui, c’est un grand envol ou une obligation en impliquant le secteur privé, la société civile, les collectivités territoriales, les municipalités et la population. « Ceux qui prennent ce train vont le réussir et ceux qui le ratent malheureusement seront derrière. » il renseigne comme PNUD présent dans 170 pays comme partenaire va essayer de ramener des expériences dans le monde en analysant avec les savoir- savoir-faire et des technologies nécessaires au sein des pays.

Précédent Scandale à la SENELEC: le contrat signé avec (AKILEE) fait toujours l'objet d'un débat.
Suivant Fondation Tony Elumelu(TEF) pour une autonomisation des entrepreneurs Africains