Campagne de sensibilisation : L’ONG WEST AFRICA, en partenariat avec les jeunes et les femmes pour le recul de l’immigration clandestine .


La campagne de sensibilisation pour la prévention des recrutements de jeunes par les réseaux extrémistes vient d’être lancée ce mardi 05 mars au foyer des jeunes de grands Yoff. Nombreux sont les femmes et les jeunes qui sont venus assister à cette campagne afin de s’acquérir de cette situation.
Le foyer des jeunes de grand Yoff vient d’accueillir des femmes et des jeunes pour la campagne de sensibilisation dont l’unique but est de prévenir pour le recrutement des jeunes par les réseaux extrémistes en partenariat avec l’ONG WEST AFRICA.La coordonnatrice et program manager Khadija SIDIBE est revenu sur cette campagne « la rencontre d’aujourd’hui c’est une campagne de sensibilisation qui fait suite à une session de dialogue organisé d’abord par les jeunes et ensuite avec les femmes. » selon elle ,ses sessions de dialogue ont été organisé dans quatre localités de Dakar tels que la commune de grand Yoff, des parcelles assainies, de Pikine et de thiaroye.Ceci avec un seul objectif que sont les risques liés à la radicalisation et au recrutement par les réseaux extrémistes.
Interpellé sur le choix de ses quatre localités, Khadija Sidibé affirme que le choix de ses localités s’explique par les chiffres donnés par l’OIM et qui sont relatés par la presse nationale et internationale sur les risques d’extrémismes violents sur le sol sénégalais et dans la sous-région. A ce titre elle ajoute que même si l’extrémisme gagne du terrain dans les pays à côté du Sénégal, le partenaire West Africa avec l’appui technique et financier de l’ambassade des états unis au Sénégal déroule un projet qui s’intitule « impliquer les femmes et les jeunes dans la prévention de recrutement des réseaux extrémistes » afin de conscientiser, d’éveiller les jeunes surtout les femmes qui ont un rôle sensibilisateur, éducateur au sein de la société pour le recul de ce phénomène.
Au-delà des campagnes, des sessions de dialogue mixte seront organisés avec les femmes, les jeunes et les autorités locales en plus des forces de défense et de sécurité. A cela aussi s’ajoute les mêmes types d’activités qui seront menés dans les régions comme Kolda, Tambacounda, Fatick et sedhiou.dit elle. Dans ses propos, elle renseigne que le message à délivrer à la jeunesse « c’est de bâtir fortune ici, immigrer c’est bien mais d’éviter la voie clandestine » et aux femmes « c’est de conscientiser leur enfant, de miser sur leur rôle éducateur également le rôle sensibilisateur pour le recul de l’extrémisme violent. »Pour la coordonnatrice Khadija SIDIBE, les messages ont été porté dans leur communautés respectifs et espère qu’à l’issue de ses campagnes et des caravanes, ses jeunes seront conscientisés sur les risques « immigrer c’est bien mais il faut immigrer légalement. » conclut-elle.
Dieynaba AGNE

Previous Mon soutient à Macky Sall n'est pas contradictoire avec la position que j'observait dans le parti socialiste"Me Aissata Tall Sall"
Next Prévention pour le recrutement des jeunes par les voies extrémistes L'ong west Africa et l'ambassade des États-Unis sillonnent les quartiers de Dakar.