CEDEAO : LE SÉNÉGAL INSTALLE OFFICIELLEMENT SON EQUIPE PAYS POUR LA MISE EN OEUVRE DU PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM» OU  « LA PLATEFORME 50 MILLIONS DE FEMMES ONT LA PAROLE ».


Les membres de l’Equipe pays chargée de la mise en œuvre du projet « 50 Million Women Speak Platform » ou « La Plateforme 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Sénégal sont officiellement installés ce lundi 10 septembre 2018 à Dakar. La cérémonie d’installation officielle de cette équipe pays qui a lieu dans les locaux du Ministère sénégalais de la Famille, de la Femme et du Genre du Sénégal, a été  présidée par la Ministre Ndeye Salimata DIOP DIENG, en présence de l’Honorable Siga Fatima JAGNE, la Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO.

Cette installation officielle a pour objectif le lancement du démarrage des activités opérationnelles du projet « 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Sénégal.

L’équipe pays est composée des acteurs des secteurs public, privé et de la société civile notamment des experts des Ministères stratégiques en charge de la promotion de la femme, du commerce, de la jeunesse, des Télécommunications et des finances ; et des Représentants de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar et des Réseaux nationaux spécialisés dans les questions relative à l’autonomisation de la femme en République du Sénégal.

Elle aura pour mission de coordonner la collecte et le partage sur cette plateforme, de toutes les informations, réussites et bonnes pratiques pouvant encourager les femmes et les jeunes filles à entreprendre d’une part, mais aussi, sensibiliser cette cible à faire de cet outil, un moteur principal du réseautage et d’accès aux opportunités de financement des affaires en République du Sénégal et dans tous les autres pays d’Afrique.

Précisons que ce projet est une initiative de la Banque Africaine de Développement (BAD), en partenariat avec la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) et la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC). Le projet vise à améliorer la capacité des femmes à accéder à l’information financière et non financière, à créer des réseaux d’affaires et à établir des relations de partenariats avec des personnes et structures capables de les aider à développer et à soutenir leurs entreprises.

 

Previous WADE-MADICKE : Le clash
Next L’ANCS et la WACD prêt pour le lancement sur la loi type sur les drogues en Afrique de l’Ouest et la présentation de l’appel de Dakar pour la réduction des risques