Cérémonie de présentation des vœux du nouvel-an du ministére des finances et du budget


Abdoulaye Daouda DIALLO appelle à la performance du budget programme et à la déconcentration de l’ordonnancement.


Le ministre des finances et du budget M. Abdoulaye Daouda DIALLO a assisté à la cérémonie de présentation de vœux du nouvel ce jeudi 28 janvier au Théâtre National Daniel Sorano.A l’occasion de cet événement plusieurs décorations ont été accordées à de nombreux serviteurs de l’état à la retraite ou en exercice
Le secrétaire général Abdoulaye SAMBOU s’est d’abord prononcé sur l’année 2019 comme charnière des progrès allant dans le sens du Plan Sénégal Emergent en constatant que la première phase du PSE a été effectuée conformément au cadrage macroéconomique. Sur le plan agricole ,il annonce des progrès notables notés durant cette periode.Pour le secrétaire les derniers emprunts lancés par le trésor public largement souscrits atteste le pays sacre sur les marchés financiers, ainsi des réformes majeures sont à souligner dans le cadre du plan financier et de la politique économique basculant sur le budget programme et de la déconcentration de l’ordonnancement « une meilleure appropriation du budget programme, plusieurs sessions de formations ont été organisé en faveur des différents départements ministérielles, des députés etc… »Par ailleurs, celui-ci a salué l’amélioration de la performance du système fiscal avec une bonne maitrise des impôts et taxes et sur le plan intérim.
Une sympathique cérémonie dont salue le ministre des finances en procédant au bilan et le regard sur l’avenir. « La cérémonie d’aujourd’hui constitue une excellente tribune aux excuses de vives voix et de chaleureux remerciement pour le travail accompli tout au long du chemin. » dit-il. Mise à part ses remerciements. A cet il a exhorté la jeunesse à suivre les pas de ses anciens serviteurs afin de rendre le pays prospère et respecté dans le monde. Des avancées économiques ont été soulignées par le ministre en rappelant les efforts consenti sur la mobilisation sur la gestion de ressources budgétaires, de la gestion de dépenses sensibles du personnel de l’état (salaire et pensions de retraite) et du financement des infrastructures économiques et sociales, ce qui justifie selon lui les avancées significatives qu’a connu le pays. D’autres parts, le ministre des finances et du budget annonce 2 innovations majeures dont l’adoption du budget programme et la déconcentration de l’ordonnancement. Ainsi l’administration pour lui doit appliquer ses textes pour ce qui est de la pratique aux exigences accès et impliquant une plus grande adéquation des politiques stratégiques. »

Précédent Sénégal DEV BOSSEA: un projet qui divise les populations.
Suivant MCA-Sénégal 2, un compact pour investir dans l'électricité