Climat politique tendu dans le pays Les sénégalais invités bannir la violence et à cultiver la paix et le travail


Le Khalife général de la Fayda Tijaniya, Cheikh Mouhamadoul Mahi Cheikh Ibrahima Niass, a invité, vendredi, les Sénégalais a bannir la violence et cultiver en retour, la paix et le travail bien fait, au quotidien.
Le stade municipal des Parcelles Assainies a refusé du monde, vendredi lors du Hadaratoul Jouma organisé sur cette enceinte rénovée et qui doit ouvrir ses portes d’ici les prochaines semaines. Une rencontre à laquelle ont pris, en plus du Khalife plusieurs personnalité de Fayda Tidianiya dont le représentant du Khalife à Dakar, Baba Lamine, l’imam de la grande mosquée de Medina Baye, Cheikh Tidiane Cissé, son frère Cheikh Mahi Cissé, porte parole de la famille. L’Etat a été représenté par le ministre de la Santé et de l’action sociale Abdoulaye Diouf Sarr, de celui de l’Eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam et de la Première Dame, Marième Faye Sall. Cheikh Mahi Niass a profité de cet événement pour recadrer les politiciens pouvoir comme opposition, en les appelant à cultiver la paix et à bannir la violence. ’’Le Sénégal est un pays qui nous appartient nous sénégalais. et il du devoir de chacun de le préserver en bannissant toute forme de violence d’où qu’elle provienne et cultiver dans nos actes de tous les jours, la tolérance, la paix et le travail bien fait pour le développement de ce pays’’, a-t-il déclaré. selon Cheikh Mouhamadoul Mahi Cheikh Ibrahima Niass, ’le Sénégal est déjà une terre bénie par Dieu comme l’attestent sa stabilité politique, son hospitalité légendaire et surtout l’ancrage de sa population dans la religion a travers notamment ses valeurs de foi, de paix et de tolérance ’’Et pour consolider cet acquis transmis de génération en génération, chacun nous doit se considérer comme le défenseur de ce legs en faisant abstraction des nos appartenances, politiques, religieuses ou confrériques’’, a-t-il soutenu. Ainsi, il a invité le pouvoir et l’opposition à faire preuve à plus de grandeur et de retenue dans leurs discours en évitant les injures, invectives et propos incendiaires incitant les jeunes à ainsi saccager et détruire les édifices publics et biens appartenant à autrui.

Previous Economie L'Etat du Sénégal et l'APBEF-S signent une convention-cadre pour la reprise des prêts DMC
Next Nominations dans la magistrature Exit Serigne Bassirou Gueye, retour en force d'Ousmane Diagne, Oumar Maham Diallo devient Doyen des juges