Commercialisation de la crevette : Le cri de cœur des femmes exploitantes de Goudomp


Commercialisation de la crevette : Le cri de cœur des femmes exploitantes de Goudomp
Commercialisation de la crevette : Le cri de cœur des femmes exploitantes de Goudomp
L’exploitation ou la commercialisation de la crevette est l’une des activités économiques les plus rentables dans le département de Goudomp. Plusieurs femmes s’activent dans le secteur comme mareyeuses ou revendeuses.
 
Seulement, ces dernières rencontrent d’énormes difficultés selon Aissatou Diop, leur porte-parole.  » Nos problèmes sont liés à la commercialisation. Les clients trouvent chers nos produits. Pour contourner la difficulté, nous trions les plus petites crevettes que nous revendons au niveau local. Le reste nous l’acheminons vers Ziguinchor ». 
Un écoulement qui nécessite encore des moyens de transport. Or, les femmes ne disposent pas de camions frigorifiques pour commercialiser dans de bonnes conditions. Aussi, demandent-elles des équipements spéciaux pour professionnaliser le secteur à Goudomp. Mieux, elles veulent accéder au crédit pour disposer de pirogues, de filets et recruter des pêcheurs et devenir ainsi des entrepreneurs.
Previous Moussa Baldé, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural « Tous les secteurs sont concernés par la souveraineté »
Next D-Média : Ahmed Aïdara démissionne...