Conférence de presse sur le projet de plateforme opérationnelle de sécurisation des élections de 2019 Maitre Mame Adama GUEYE opte pour un combat de principe


A l’issue de la réunion sur le projet de plateforme opérationnelle de sécurisation des élections 2019, Me Mame Adama GUEYE, initiateur du projet était en conférence de presse ce samedi 24 novembre 2018 en guise d’apporter quelques éclaircissements sur les travaux qu’ils comptent mener pour ce combat en compagnie des partis politiques prenants.

La plateforme de sécurisation opérationnelle vient d’être lancée par un certain nombre d’engagement obtenu par un consensus avec les partis prenants. Ceci nous a été confirmé par l’initiateur de ce projet Me Mame Adama GUEYE à l’occasion d’un point de presse dirigé par lui-même. « Le premier constat de satisfaction c’est la présence de plénipotentiaires de toutes ses partis prenantes qui montre que le pari de l’engagement et de l’unité a été gagné. On a eu des discussions très franches, très ouvertes, très fructueux qui ont porté sur les termes de référence de la journée qui ont été validé. Et sur la base de référence de cette journée, nous avons adopté la charte des partis prenants qui est le document de référence. » Il renseigne que ses chartes contiennent les engagements des partis prenantes « ses engagements sont très importantes du fait qu’il s’agit de porter ensemble un combat de principe pour la sauvegarde de notre démocratie menacée par les actes posés par le candidat Macky SALL à travers beaucoup de constats que nous avons fait. »

Sur la question de l’automatisation du fichier, Me Mame Adama GUEYE interpelle le chef de l’état Macky SALL « Il faut que le candidat Macky SALL explique aux sénégalais pourquoi M. Ibrahima DIALLO qui est admis depuis longtemps à faire valoir ce droit de retraite et même maintenu au poste de direction de l’automatisation du fichier. »Pour Me Mame Adama GUEYE, ilqualifie cela comme un maintien de suspect « Nous interpellons publiquement le candidat Macky SALL pour qu’il répond à l’opinion parce que ce n’est pas une question de ressource, parce l’on nous fera croire que M. Ibrahima DIALLO est dépositaire d’une expertise unique et irremplaçable.Donc nous avons une raison légitime de penser que son maintien obéit à une logique d’allégeance de cette administration au candidat Macky SALL. »

La question des cartes électeurs a été aussi abordée par l’initiateur de ce projet « Nous ne pouvons pas envisager que notre pays aille aux élections alors que y’a un rapport sorti en février qui a fait des constats accablants sur le dysfonctionnement lors de l’ élection législative du juillet 2017 et qu’aujourd’hui nous n’avons aucune étude objective, indépendante montrant que les 38 mesures correctives recommandés ont été mise en œuvre. » avant d’ajouter que cela constitue une interpellation à l’état du Sénégal « et ça interpelle l’état parce que ce rapport a été fait sous l’égide de l’état du Sénégal avec de ressource de la république fédérale. »C’est dans ce cadre qu’ils ont validé la plateforme des partis prenants mais aussi la lettre de mission. Dit-il avant de préciser l’existence de deux documents qui restent et qui été observé. Il s’agit bien selon Me Mame Adama GUEYE du projet de structuration et du projet d’une feuille de route qui vont être partagé.

Une rencontre importante a été prévue pour le 05 décembre qui va être la rencontre officielle de la plateforme des partis prenants. « Il est prévue une rencontre de lancement pour une signature solennelle des partis prenantes par l’ensemble des leaders de partis prenante et tous les membres, tous les plénipotentiaires présents ont exprimé sans aucune ambiguïté leur volonté de s’impliquer dans un esprit d’équipe. Quand nous sommes ici, nous sommes ensemble, nous sommes uniques, une équipe pour le Sénégal, une équipe pour gagner le Sénégal, une équipe pour faire gagner la démocratie sénégalaise. » C’est dans cette perspective qu’il a lancé un appel « Je terminerai par un appel que nous lançons à toutes les organisations éprises de démocratie du Sénégal quelques soit leur forme ; les associations, les mouvements politiques, les syndicats qui partagent les mêmes principes que nous c’est-à-dire la défense de la démocratie à nous rejoindre. »Conclut-il.

Précédent CLUB EDEN MAME NGOR DIOUF EXIGE LE RENOUVELLEMENT DU PARLEMENT DES ENFANTS.NT DE LA
Suivant À Mame Baye, initiateur du baptême du Saint Illustre (psl) - Par Shasty -