Congrès CNTS Mody GUIRO encore honoré à la tête du CNTS


Le 11èma congrès de la confédération nationale des travailleurs du Sénégal(CNTS) dirigé par Mody GUIRO s’est tenue au grand théâtre national. Cette cérémonie s’est déroulée sous la présence effective du premier ministre Mohammad Boud DIONE venu représenté le chef de l’état Macky SALL.

C’est avec une grande mobilisation que les membres de la CNTS sont venus accompagnés leur secrétaire général Mody GUIRO dans son renouvellement de la célébration du  11ème congrès. Selon le secrétaire général, l’objectif de ce 11ème congrès peut se résumer comme suit : « nous avons convoqué le 11ème congrès conformément à notre statut et comme vous le savez nous avions bénéficié d’un mandat, la confiance des travailleurs affiliés à une organisation et dans notre structure, il est structuré qu’après 5 années de mandat, vous avez l’obligation de convoquer un 2ème  congrès. »Ce qui justifie cela selon le secrétaire général de la CNTS qui informe des quatres commissions mises en place à savoir une commission financière, une commission scientifique, une commission chargée de l’organisation et une commission chargée de statut et de règlement intérieur. Selon Mody GUIRO des organisations affiliées seront chargés de désigner librement des représentants dans chaque commission pour permettre à chaque organisation d’avoir des informations nécessaires par rapport au congrès

se dérouler. « Je viens de bénéficier d’un renouvellement de confiance à l’unanimité de nos camarades. En principe nous avons plus de 1400 délégués qui ont exprimé leur souhait de reconduire le mandat au secrétaire général sortant. »Et sur ce point, Mody GUIRO a eu à adresser ses remerciements « je voudrais saisir cette opportunité pour remercier tous les secrétaires généraux d’organisation professionnels affiliés à notre organisation, remercier tous les secrétaires généraux  bureau régional de département et de comité national des jeunes et de comité national des femmes. »

Sur le plan de la mobilisation, le secrétaire de la CNTS se dit être dans une organisation respectée « je disais que la CNTS est un baobab qui se maintient par ses racines puissants et ses racines, ce sont les bases, les bases qui nous font confiance parce que nous sommes aux cotés des bases qui nécessitent qu’elles fassent dans un environnement difficile ;l’emploie se précarise, les droits sont régulièrement violés, la, sécurité sociale ne couvre pas tout le monde ;c’est des combats que le syndicalisme se plaigne tout le temps… c’est les mêmes revendications. Il faut toujours garder l’espoir et donner l’espoir aux autres car la lutte ne s’arrête pas. »

Interpellé sur le secteur de la santé ou il s’est beaucoup accentué, il répond « la santé avant tout, c’est ce que nous disons et nous pensons qu’en Afrique nous avons toujours des défis à relever, il faudrait que toutes les populations et dans tous les régions puissent accéder à des soins de qualité. On ne peut pas se déplacer à Dakar pour les

scanners, il faudrait que cela puisse se faire dans toutes les régions, il faut que nous ayons des plateaux techniques dans toutes les régions, il faudrait que les médecins, que les sages-femmes, les infirmiers soient suffisants. Il faut qu’on ait des indicateurs. » A cela, il ajoute « il faut qu’on ait des enseignants dans tous les villages. Les priorités sont l’éducation, la santé pour nos pays et particulièrement en Afrique. Après cela l’eau est une priorité, l’électricité est une priorité, nos enfants pensent avoir des universités de qualité, nous devons les former parce que comme je l’ai dit c’est des innovations technologiques, nous devons avoir des ingénieurs bien formés, des techniciens bien formés. »

Previous Direction générale de l’Isra : Mises au point suite à la sortie de l’intersyndicale
Next Soirée de clôture du programme COLAB