CONTRIBUTION: L’inélégance du Ministre Mary Teuw Niane à l’épreuve de la solidarité gouvernementale ( Par MAMADOU MBODJI DIOUF)


Le cérémonie de remise des prix du concours général, édition 2018, a vécu. L’excellence a bel et bien été, encore une fois, au rendez-vous. Le peuple entier a vibré au rythme de la fête rehaussée par la présence de Son Excellence le Président Macky Sall et de l’éminent parrain, le Professeur Iba Der Thiam. Aucune récompense n’a été trop belle pour gâter les lauréats, les partenaires de l’éducation nationale ayant fait le nécessaire. Le Ministère de l’Education nationale, à sa tête le Ministre Serigne Mbaye Thiam, à force d’abnégation et de travail acharné dans une quête permanente de perfection dans l’organisation, d’année en année, a fini de faire de cette cérémonie nationale un rendez-vous de l’excellence très suivi et approuvé.

Au milieu de ce brouhaha de félicité, il est difficile d’imaginer une seule fausse note venir gâcher le sentiment de réussite totale exprimée par l’opinion. Il faut le dire, l’adresse de Marie Teuw Niane (sur sa page facebook et reprise par certains sites), ci-devant Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, est autant surprenante que décevante. Il ne saurait être de l’ordre de la dignité de critiquer les choix de la commission nationale qui fut chargée d’abord, d’appliquer les critères de désignation des lauréats, ensuite les modalités d’attribution des différentes distinctions a l’honneur, fixés par actes réglementaires. L’universitaire qu’il est, fut-il mathématicien, ne peut ignorer la solidarité gouvernementale de rigueur entre collègues ministres et consacrée par l’article 56 de notre charte fondamentale.

Faire l’option de choisir au-delà des choix retenus par la commission nationale fait désordre et sonne comme une remise en cause de leurs pertinences. Se croit-il seul autoriser à détenir le monopole de la connaissance en toute choses et en tous les domaines ? Ses connaissances en géométrie ne lui permettraient pas de jouer au géomètre, à l’architecte ou au maçon dans les chantiers interminables des universités du Sine Saloum et Amadou Mactar Mbow. Si cette prouesse pouvait exister chez lui malgré toute son érudition, notre cher ministre des universités n’aurait pas mis autant dans l’embarras notre cher Président de la République tres préoccupé par l’état d’avancement peu reluisant des chantiers desdites universités, pour n’en citer que ceux-là. Si le President ne peut encore connaître le bonheur de les comptabiliser parmi ses nombreuses réalisations à une année de l’élection présidentielle, ce ne peut être vu comme des carences du ressort de sa responsabilité.

Il est trop simpliste de voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien. Alors qu’une preuve patente de la solidarité gouvernementale lui a été administrée par le Ministère de l’éducation nationale avec l’autorisation de la mise à disposition des locaux de certains CRFPE pour abriter provisoirement ses pensionnaires sans abris.

Il faut dire à l’attention de Marie Teuw Niane que le critère déterminant de la désignation du meilleur élève de l’édition 2018 du concours général, se réfère au cumul des points pour récompenser la pluridisciplinarité. Cela a amené à la désignation de Diary Sow, comme meilleure élève du Senegal, d’autant plus que ses performances intellectuelles ont été découvertes bien avant sa participation au concours général, avec la meilleure moyenne annuelle de 18,45 en 1ère S1 obtenue dans son lycée d’excellence. Il n’en demeure pas moins que son camarade Samba Khary Sylla, qui est pensionnaire du même lycée d’excellence de Diourbel et dans la même série S1, garde tout son mérite.

N’en déplaise au ministre de la recherche si l’excellence n’est fêtée qu’a l’éducation nationale ! Des motifs de positionnement politiques avant l’heure pourraient bien en justifier l’indélicatesse.

Mamadou Mbodji Diouf
Membre du Bureau Politique du PS

MBA Paris-Dauphine


Previous SCANDALE DU PRODAC : Mame Mbaye se défoule sur le ministre Amadou Ba
Next 2EME TOUR D’IBK AU MALI: Une boulette pour Macky