Couverture téléphonique et réseaux mobiles sur l’étendue du territoire L’ARTP décèle une mauvaise qualité de la couverture réseau


L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), a dévoilé, hier les résultats de la campagne nationale d’évaluation de la qualité de la couverture téléphonique et des réseaux mobiles, qui a décelé une mauvaise qualité de la couverture dans plusieurs zones du pays, dont celles du sud, de l’ouest et du Nord.

‘’Les résultats de cette campagne ont montré que plus on s’éloigne de la capitale, Dakar, plus on a du mal à passer des appels ou à utiliser les services téléphoniques’’, a souligné la directrice chargée des réseaux et des services à l’ARTP, Mana Aïdara lors de la restitution des résultats de ladite campagne. Dans certaines régions, dont Kédougou (sud-est), Sédhiou, Ziguinchor (sud) et Matam (nord), le taux de couverture est ‘’presque non conforme’’ à la norme requise. Les désagréments notés concernent tous les opérateurs de téléphonie mobile et tous les services, selon le cabinet Prisma, qui a dirigé la campagne d’évaluation. Sur les routes, il est souvent impossible de passer un appel quand on est en voiture, a constaté Hamdi Zghal, un expert technique et consultant dudit cabinet. ‘’A l’intérieur des bâtiments, la communication est très difficile, dans certaines régions du pays’’, a-t-il signalé. Le directeur général de l’ARTP, Abdoul Ly, a exhorté les opérateurs de téléphonie mobile à ‘’continuer à veiller à la qualité de leurs réseaux, afin de satisfaire les besoins des populations’’. ‘’Les réseaux de télécommunications électroniques constituent d’importants leviers d’inclusion et de développement’’, a souligné M. Ly lors de la restitution des résultats de l’évaluation. Dès lors, la qualité des services de téléphonie mobile doit être améliorée, selon le directeur général de l’ARTP. Le suivi de la qualité des services fait partie des missions de l’organe de régulation des télécommunications et des poste, a-t-il rappelé. Le but de l’évaluation, a précisé M. Ly, est, pour l’ARTP, de s’assurer du respect des obligations des cahiers des charges des opérateurs et de la satisfaction des attentes des consommateurs. Selon lui, l’évaluation a été faite dans les 46 départements du pays, sur les principales routes et quelques sites stratégiques, dont les aéroports, l’île de Gorée, le pôle urbain de Diamniadio (ouest), certains hôtels et centres commerciaux. Les tests concernaient tous les services des opérateurs : la téléphonie, la voix, les services de données Internet, le service de messagerie SMS, etc. ‘’La campagne a duré treize semaines. Elle a permis d’avoir l’état réel de la couverture des réseaux mobiles et la qualité des services offerts aux consommateurs’’, a assuré Abdoul Ly.

Previous Problème de l'eau à Touba Serigne Mbaye Thiam explique la source du problème
Next Élections Locales de 2022: WATHI et la Fondation Konrad Adenauer soulignent les enjeux d'un scrutin controversé