CRD Préparatoire du gamou annuel de MEDINA BAYE, EDITION 2018

A l’occasion de la l’approche de la célébration du grand maouloud 2018 qui se tiendra le 19 novembre prochain, le ministre de l’intérieur Ali ngouille NDIAYE a reçu le comité de l’organisation sur les différents besoins  pour une bonne réussite du gamou.

Le ministre de l’intérieur a reçu aujourd’hui le comité de l’organisation du gamou de médina baye qui se tiendra à Kaolack. C’est autour d’une table ronde composé des principaux concernés et acteurs que nombreux doléances sont exprimées à l’endroit du ministre de l’intérieur dans des secteurs différents.

En commençant par la santé le comité demande une dotation conséquente en médicaments et produits phytosanitaires, la prise en charge intégral et gratuite ,la désignation d’un point focal par le directeur de l’hôpital régional pour faciliter  l’accueil et la prise en charge des victimes, positionner le camion médicalisé du ministère de la santé et de l’action sociale dix jours avant le mawlid.

A cela l’engagement prise est que de l’édition précédente sera reconduit. S’agissant des sapeurs-pompiers, il est demandé la mobilisation d’un effectif suffisant de sapeurs-pompiers dont 6 engins qui seront mobilisés dont deux à Médina baye pour la couverture sécuritaire incendie, 8 ambulances dont 2 à médina baye seront mobilisées pour les secours à victime, 3 groupes plongeurs seront mis en alerte pour le sauvetage aquatique et maritime pour les fidèles en provenance des iles.

Sur le plan de l’hygiène,le traitement de grande envergure par deux opérations de saupoudrage avant et après le gamou, la dotation en produit phytosanitaires et en support de communication pour prévenir certaines maladies et épidémies notamment la dengue, la désinfection de médina baye et des quartiers environnants, le contrôle des camions citerne et de vidange et à ce titre le dispositif de l’édition précédente sera renforcé, des agents du service d’hygiène seront sur le terrain deux semaines avant l’événement, des séances de sensibilisation sur l’hygiène et les épidémies et des VAD vont être déroulées.

Le comité veut également une mobilisation de 50 éléments de la croix rouge et pour il est tenu compte que des éléments en nombre suffisant seront mobilisés pour les secours et l’assistance à personne en danger notamment les enfants égarés et la croix rouge rassure en souhaitant une prise en charge conséquente de ses éléments par le COMAF. Si on vient à l’assainissement, l’entretien du réseau d’assainissement de Medina baye est d’une priorité pour le comité qui demande 600 rotations pour vidanges, les fosses septiques des zones non couvertes par le réseau d’assainissement en raison de 400 rotations avant et 200 rotations après,30 toilettes mobiles et son personnel d’entretien à mettre en place deux jours avant et à maintenir jusqu’au lendemain du gamou et pour les rotations et les toilettes mobiles, les expressions ont été transmises au niveau central pour satisfaction. Au niveau de l’age-route le comité précise un problème notamment sur l’achèvement des travaux sur l’axe « Mosquée- résidence des hôtes, le bitumage des trois rues qui sont autour de la mosquée, la réparation des dégradations sur les axes routiers qui convergent vers Medina Baye NIASSE, la fonctionnalité de la route latéritique kahone-forage Bou bess est d’une nécessité pour ses derniers même si cela ne peut être effectif cette année.

Concernant la sécurité, un fort dispositif sécuritaire est envisagé notamment la division de la zone en trois secteurs pour rendre plus opérationnelles les unités, des opérations de désencombrement seront menées quatre jours avant, la gendarmerie s’engage à renforcer la sécurité routière à travers un jalonnement le long des grands axes.

S’agissant de l’électricité,la SENELEC apportera son appui technique à la mairie pour l’entretien du réseau d’éclairage public, un groupe électrogènes sera mis à disposition, des compteurs en nombre suffisant seront mobilisés et des branchement provisoires seront réalisés. Cependant dans le domaine de l’élevage, le comité a soulevé un problème de chiens errant et  à ce propos le ministre demande aux acteurs en charge de cela de trouver un lieu pour ses chiens errant.

Par rapport aux eaux et forêts, pour le bois et le charbon il est porté à la connaissance du Comaf qui devra adresser une demande d’autorisation au MEDD.Concernant les autres secteurs comme le commerce, la pêche etc… on en note pas grand-chose