Crise au niger le politologue Babacar Justin N’DIAYE donne son point de vue


Le Nigérian Bola Tinubu est certes le chef de file des faucons ; mais Alassane Ouattara reste le boutefeu le plus déchainé de la CEDEAO. Est-ce un hasard ou une division du travail programmée par la Puissance étrangère qui s’ingère de la façon la plus brutale dans les affaires de l’Afrique de l’Ouest ? La réponse coule de source comme sur la pente la plus abrupte des « 18 Montagnes » de Man, dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire.

En effet, le chef de l’État ivoirien fait rageusement résonner le tambour de la guerre, dans une démarche paradoxalement à géométrie variable. Jugez-en ! Le Burkina qui a enregistré deux coups d’État (putsch du Colonel Damiba et coup de force du Capitaine Traoré), est moins lourdement sanctionné que le Niger, théâtre d’un seul pronunciamiento militaire. Question : la légitimité du Président Mohamed Bazoum est-elle supérieure à celle de son ex-collègue Roch Christian Kaboré, pourtant mieux élu, selon les observateurs ?

L’explication de la modulation des punitions se niche dans l’Histoire personnelle du Président Alassane
Ouattara. En vérité, ce dernier est plus charnellement burkinabé qu’ivoirien. Des faits sont éloquents à cet égard. Après avoir décroché le baccalauréat au Lycée Zinda Kaboré, dans la capitale du Faso, le brillant élève Ouattara (né en Côte d’Ivoire) bénéficia d’une des bourses américaines octroyées au gouvernement du Président Maurice Yaméogo. Ii atterrit en Pennsylvanie.

Il va sans dire qu’avec une telle odyssée (volontairement ramassée et non détaillée), le Président Ouattara garde le Burkina dans ses viscères ; et fait le maximum pour épargner ses tantes, ses oncles et autres neveux encore présents dans la patrie des Moro Naba, des affres d’une fermeture hermétique des frontières..

En revanche, il dirige (sans aucune pitié) la panoplie des plus sévères sanctions sur le Niger et ses populations. Des c

Précédent "Chronique d'une défaite annoncée !" : Les Préoccupations de Samuel Sarr au Sein de la Coalition Présidentielle Sénégalaise
Suivant Communiqué : 38 migrants rescapés sur 101 secourues par le pays frère Cap-Vert