Déclarations de candidature pour la présidentielle 2024 BBY avertit Sonko, Khalifa Sall et Karim Wade


 

La Coalition Benno Bokk Yakaar a-t-elle peur des candidatures d’Ousmane Sonko, de Khalifa Sall ou de Karim Wade? Dans un communiqué publié, hier les responsables de la mouvance présidentielle semblent vouloir écarter ces trois candidats déclarés en invoquant leurs problèmes avec la justice sénégalaise. « Si le premier, en exil à Doha, a été condamné dans l’affaire des. je s mal acquis, le second est accusé de menaces de mort sur la masseuse Adji Sar. Ce, au même moment où l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, de la coalition Yewi Askan Wi écopé de cinq ans de prison pour un détournement portant sur 1,8 milliard de francs CFA dans le dossier de la caisse d’avance », lit-on dans le document. La Coalition de la mouvance présidentielle averti ainsi ses adversaires politiques et potentiels candidats à l’élection présidentielle de 2024. Elle prend acte de ces multiples candidatures et rappel que la validation définitive revient exclusivement aux organes de contrôle et de validation des candidatures, prévus par la Constitution et le Code électoral. Les militants de BBY d’appeler tous les acteurs à reconnaître le rôle de ces organes et à leur faire confiance. « La coalition BBY rappelle qu’être candidat a une candidature à l’élection présidentielle ne saurait conférer aucune impunité, ni placer quiconque au-dessus des lois, de la justice et des institutions de notre pays », ont-il précisé dans le communiqué.

Précédent Pour le licenciement non fondé de 16 de leurs collègues Les travailleurs des autoroutes menacent d’aller en grève
Suivant Journée des Jeunes Leaders du Sénégal: l'AJELS lance la 2e édition