DEKHEULE : Le musée du héros national LAT DIOR réceptionné ce samedi


Une initiative de ses petits-enfants, le bâtiment devant abritant le  musée Lat Dior Ngoné Latyr Diop, un patrimoine national qui s’est battu pour son terroir et pour son peuple,  a été réceptionné ce samedi à Dekheulé,  le village où le héros national est tombé, en présence de plusieurs autorités civiles et militaires. Un projet démarché depuis 2015, cette cérémonie a  réuni la grande famille de Lat Dior. Avec le soutien de l’armée nationale, les petits-enfants de Lat Dior comptent faire de ce lieu un patrimoine national et un site touristique. 

 

 

Enfin le musée Lat Dior Ngoné Latyr Diop va bientôt entre opérationnel. La cérémonie de réception du bâtiment devant abriter ce musée a eu lieu ce samedi à Dekheulé, le village où le héros national est tombé.

Lat Dior de son nom complet Lat Dior Ngoné Latyr Diop, né en 1842 à Keur Amadou Yalla et  est mort le 27 octobre 1886 à la bataille de Dékheulé, une localité qui, aujourd’hui  abrite un musée portant non seulement son nom mais aussi qui retrace son histoire.

« C’est une grande fierté pour toute la famille d’assister à la réalisation d’un rêve  en  cette journée du 03 Novembre en hommage à un héros qui a combattu farouchement le colonisateur», a martelé  Dr Abdou Abass Lat Dior Diop, un autre petit fils direct, par ailleurs membre du comité d’organisation.  « On a démarré ce projet du musée depuis 2015 avec le ministère de la Culture. Ce projet est un patrimoine national car Lat Dior est un héritage pour ce pays », a souligné Bassirou Diop, l’initiateur du projet par ailleurs le petit fils de Lat Dior. Selon lui, c’est un projet est aussi porteur d’emplois car après le départ des forces armées, la famille va continuer avec ses sympathisants et alliés à équiper le musée et mais aussi à employer minimum  trois personnes dont deux gestionnaires et un gardien.

Le Colonel Malick Gueye a pour sa part estimé que cette initiative est à saluer à plus d’un titre.

« Jusqu’à un passé récent, on nous a appris dans nos écoles l’histoire des Gaulois. On a nous enseigné nos propres histoire sous la vision occidentale, qu’est-ce que la France pense de la résistance, à la pénétration. Qu’est-ce que la France pense de Lat Dior, de Alboury Ndiaye et nos autres légendes. Aujourd’hui nous avons voulu prendre notre destin en main et réécrire notre propre histoire par rapport à nos propres réalités et non par rapport à une vision occidentale», déclare Colonel Malick Gueye de la direction des Archives des Forces Armées plus connu sous le nom du musée des Forces Armées.

Selon lui, le mausolée a été créé depuis 1986 et la famille a pensé à ce musée pour faire connaitre un patrimoine national car Lat Diop est érigé en statut de héros national.

D’après Colonel Gueye, ce musée est un lieu où on retrouve toute l’histoire de Lat Dior pour créer une conscience collective nouvelle.

Cette cérémonie de  réception est le début, selon lui, car il faut l’équiper après.

« II faut des objets et une scénographie. Nous en avons les capacités et nous lançons un appel à toutes les personnes qui disposent d’objets qui pourraient permettre d’équiper le musée. Nous convions aussi la presse à relayer l’information. Nous comptons faire vivre ce musée pour qu’il soit un héritage pour la civilisation sénégalaise », conclut-il.

Deuxième du genre, cette cérémonie a réuni toutes les autorités de la commune de Dékheulé. Ainsi les petits fils de Lat Dior comptent pérenniser cet événement.

En outre ils lancent un appel à l’endroit des autorités pour faciliter l’accès car la route nationale qui mène jusqu’ici est en mauvais état. Et enfin les descendants de Lat Dior remercient l’armée sénégalaise pour sa contribution à la réalisation de ce musée.

Sadio FATY

Précédent A MONSIEUR ALY NGOUILLE NDIAYE, MINISTRE DE L’INTERIEUR VOTRE SILENCE SERAIT-IL UN AVEU DE CULPABILITE ?
Suivant SUITE A UN CONCLAVE DE 2 JOURS: Les jeunes de la République des Valeurs se disent bien outillés et dénoncent l’achat de conscience qui rythme le parrainage