DÉMANTÈLEMENT DE LA PRESSE: Le pot aux roses de Mamoudou Ibra Kane et de Alassane Samba Diop mis à nu


Le défenseur attitré du peuple, M. Omar Faye, a, ces temps ci, le sang chaud. Il multiplie ses sorties au vitriol contre le président de la République et certains opposants. Prenant part à la manifestation de l’opposition, le président de Leral Askanwi, M. Omar Faye, souligne qu’il y a des « poules mouillés » et de vrais « opposants de salon » parmi les adversaires du Président Macky Sall. Selon M. Faye, l’opposition n’a point le courage de faire face au régime. Dans la foulée, le leader de Leral Askanwi dénonce une tentative de démantèlement de la presse.

« Youssou Ndour, Bougane, Ameth Aïdara dans le viseur du régime »

Revêtant la toge d’un avocat, la « sentinelle » de la démocratie, M. Omar Faye, pense que Macky Sall est derrière la démission de Mamoudou Ibra Kane et de Alassane Samba Diop. Mais, se désole-t-il, le président Youssou Ndour qui soutient le chef de l’Etat n’a rien compris. D’ailleurs, il dit à qui veut l’entendre que Macky est le principal « bailleur » de ce projet de groupe de presse. C’est pourquoi ce duo n’attaquera jamais le Président Sall, prévient M. Faye. Poursuivant, il dénonce la volonté du régime de liquider D medias et son patron, M. Bougane Gueye, ainsi que le « révueur de presse », Ameth Aïdara. En effet, celui-ci dérange en raison de sa ligne éditoriale et de son mouvement « Guédiawaye Laa Bokk » qui fait face à Alioune Sall. Pour Omar Faye, les groupes de presse : Gfm et Walf seraient aussi dans le collimateur du pouvoir. Par ailleurs, M. Faye se demande « pourquoi à 6 mois de la présidentielle le pouvoir se livre à ces manœuvres ».

Une pétition contre Ablaye Sylla de Ecotra et Dame Diané du Port Bargy

Toujours dans sa logique, le leader de Leral Askanwi se dit intrigué par le siège du nouveau groupe de presse qui se trouve sur la Vdn. Ainsi, il révèle que les « bras armés » du Palais seraient Ablaye Sylla de Ecotra et Dame Diané du Port de Bargy. Ahuri par la fortune de ces deux personnalités, il annonce une pétition contre la mise sur pied de leurs entreprises respectives

Previous Mr MAMADOU GNINGUE : Le président sortant de CEPES au sortie de l'assemblée Générale de la structure dont le mandat est venu au terme et il a souhaité de laisser la place aux autres mais il a souligné des anomalies dans l'etablissement privé causé par l'Etat du sénègal sur le non paiement de la dette des étudiants dans l'enseignement superieur. Il dit:"Nous sommes prêts à accompagner l'Etat mais nous exigigeons le paiement de la dette, ce qui va nous permettre de recevoir plus d'etudiants en dehors des 50.000 étudiants qui sont casés dans les universités privées."
Next BAISSE DRASTIQUE DE LEUR SALAIRE: Les travailleurs sociaux alertes l’opinion sur leur calvaire et menacent l'autorité