Désobéissons contre les deguerpissements, les spoliations foncières, les arriérés de salaire, la situation des étudiants, la justice ligotée…


 

Considérant que le Front multi-luttes DOY NA, a informé le lundi 28 septembre dernier le préfet de Dakar de la manifestation que nous comptons organiser le samedi 10 octobre 2020 de 15 heures à 19 heures.
Considérant que le mercredi 1er octobre dernier un des trois signataires est allé effectuer l’enquête de routine au commissariat de la Médina.
Considérant que cela fait 10 jours que nous sommes à l’écoute du préfet de Dakar.
Considérant le dilatoire, l’attitude de briseur de grève, la posture de préfet d’une famille, d’un parti et d’une coalition, du préfet de Dakar,
Considérant que nos droits ne peuvent être indéfiniment confisqués alors que nous sommes agressés de partout et que les membres de la coalition gouvernementale se rassemblent, manifestent au vu et au su de tout le monde

Nous, 20 organisations sous-signataires, invitons nos membres et les sénégalais à refuser la politique d’invisibilisation, de musellement et de criminalisation de nos membres et de nos luttes en se rassemblant demain, samedi 10 octobre à partir de 15 heures à la place de l’obélisque avec ou sans autorisation préfectorale. Ensemble, demandons :

– le paiement par l’Etat de 51 mois dus aux travailleurs de ABS Sénégal, de leurs indemnités de cessation d’activité et leur redéploiement dans d’autres structures

– le paiement par Afup Canada à chacun des 200 étudiants victimes de son escroquerie des dommages et intérêts qui s’élèvent à 1 million pour chaque étudiant conformément à la décision de justice

– l’arrêt de la spoliation foncière à : Ballabougou (Nguènienne) ; Kignabour ; Guéréo ; Médina Wandifa ; Kaïré Mapathé, Thiallè Mbour, Kar-Kar, Keur Mame Binta, Keur Khaly Coura (Keur Samba Kane) et un audit foncier, la restitution des terres aux paysans et pasteurs de ces localités

– l’exigence aux mairies de Oréfondé, Agnam, Dabia, Thilogne de la transparence envers la population et de la lumière dans la signature d’un financement de 700 milliards

– l’exigence du dédommagement des 253 victimes de démolition de maison de Gadaye, que leurs 6 hectares et leurs maisons leur soient restitués conformément aux décisions de justice

– l’arrêt des mesures de déguerpissement, le relogement décent et immédiat des 79 familles de Terme Sud et de Claudel, leur prise en charge sanitaire et sociale par l’Etat

– la protection des 150 familles de Kounoune de la démolition de leur maison, déguerpissement et la sécurisation de leurs terrains et maisons

– le recrutement démocratique dans la fonction publique des animateurs culturels et des préparateurs en pharmacie ainsi que l’arrêt des recrutements clientélistes

– le paiement des 11 mois d’arriérés de salaire des travailleurs de Serpm

– le paiement des arriérés de salaire, des droits des travailleurs de Sigelec

– le bitumage des routes passant par le carrefour de Baba Garage et électrification des communes de Oudoucar, Djannah Malari, Djannah Bah, Samé Kanta, Kolibantan, et de Sakar.

– l’arrêt de la mise à mort des distributeurs de pains par le ministère du commerce qui veut prendre à ces derniers les 30 francs CFA qu’ils ont des 150 francs CFA du prix du pain, ce qui affectera plus de 12.000 sénégalais

– l’orientation des 1300 bacheliers de 2019 et l’orientation de tous les bacheliers de 2020

– le règlement des problèmes des étudiants orientés dans le privé

– l’arrêt du bradage foncier à Ouakam

– le respect du droit du travail à Excellec et dans les autoroutes à péage et le paiement des droits des travailleurs arbitrairement licenciés

– la disponibilité en eau et accessibilité (en zone urbaine) et gestion des forages par les populations (en zone rurale)

– l’arrêt des violences des forces de défense et de sécurité : justice et vérité pour les parents des victimes, sanction des agents responsables, respect des conventions internationales contre la torture…

– l’indépendance de la justice et arrêt de l’acharnement contre le juge Teliko

Les dispositions ci-après seront prises :
-sur la place de l’obélisque, les manifestants seront obligés à se laver les mains avec des solutions hydro-alcooliques qui seront mises à la disposition des manifestants par la plateforme multi-luttes DOY NA
-les masques barrières seront une condition pour participer à la manifestation
-le respect de la distanciation physique sera imposé
-un comité spécial sera chargé des mesures barrières et de la sécurité

Chers camarades de DOY NA, concitoyens, opprimés ayant perdu tout espoir, terminons par une note d’espoirs en la mobilisation, en la résistance, en la victoire au bout de la lutte des opprimés. Le duel que se livraient d’une part le coupe ORANGE/PCCI et les 145 travailleurs accompagnés par FRAPP vient de livrer son verdict. Après 36 mois de luttes, de mobilisation, de procédures, de recours, de dilatoire, d’arrestation, de manifestation, de manœuvres judiciaires et extra-judiciaires, les 145 pères, mères et soutiens de famille de PCCI, membres de DOY NA, viennent de voir l’ordonnance condamnant PCCI et ORANGE exécutée. Quand les opprimés se battent, quand ils sont soutenus par la population ils peuvent triompher face à l’arrogance et au mépris des oppresseurs qui en réalité ne gagnent qu’à cause de la résignation des citoyens et la complicité de l’Etat. Sur les 14 mois d’arriérés de salaire des travailleurs de PCCI, nous avons gagné ! Voilà pourquoi la lutte va continuer ! Ensemble nous vaincrons !

Dakar, le vendredi 09 octobre 2020

Signataires :
-Collectif des travailleurs de ABS
-Collectif des travailleurs de Excellec
-Collectif des travailleurs de Serpm
-Collectif des travailleurs de Sigelec
-Collectif des travailleurs licenciés des autoroutes Ila Touba et de AIBD-Mbour
-Collectif des habitants de Ndoss Guereo
-Collectif des habitants de Kignabour 2
-Collectif pour la défense des intérêts de Djilakh
-Collectif pour la défense des intérêts de Médina Wandifa
-Forum de Keur Samba Kane
-Taxawu sunu 5007
-Collectif des habitants de Terme Sud
-Collectif des résidents de Kounoune
-Collectif des habitants de Claudel
-Collectif des animateurs culturels
-Collectif des préparateurs en pharmacie
-Carrefour citoyen
-Collectifs des jeunes pour l’électrification du Pakao
-Collectif des étudiants orientés dans le privé
-Collectif des bacheliers non orientés
-Reendo Bosséa
-Fédération nationale des distributeurs de pain au Sénégal
-FRAPP

Previous QUAND SONKO S’ ENFONCE EN S’ESQUIVANT. " Me Djibril War"
Next Mamadou Lamine Massaly: "Sonko a trahi son parti et les jeunes qui ont cru en