ECONOMIE Le Sénégal signe quatre conventions avec la BAD


Le Sénégal a signé, jeudi quatre conventions de financement avec la Banque africaine de développement relatives a l’emploi, les PME, le désenclavement et l’autonomisation des femmes.
Il s’agit du Programme d’appui d’accélération industrielle à la compétitivité et à l’emploi (PAICE) pour un montant de 71,5 milliards de francs CFA. « Ce programme a pour objectif de soutenir la création d’emploi et l’accélération de l’industrialisation. La BAD vient ainsi soutenir le mécanisme de relance de l’industrie validé en septembre dernier », dit le ministre Amadou Hott à l’occasion de la cérémonie de signature de ces conventions de financement. Le PAICE, selon l’ancien vice-président de la BAD chargé des énergies et du climat va aider à l’accélération et à la compétitivité des micro, petites et moyennes entreprises et l’accroissement des investissements publics et des partenariats publics privés. Selon Hott, le programme est structuré en quatre composantes que sont le renforcement de la compétitivité des chaînes de valeur, la mise en place d’une Task Force compétitivité basée à Dakar et dans six autres régions, l’assistance technique et l’accès au financement des PME. « Le Programme de désenclavement des zones agricoles et minières (PDSAM) d’une valeur de 110 milliards de francs CFA va favoriser une hausse de la production du riz et des mines. Il est aussi prévu la construction et le pavage de routes dans le nord du pays », a dit le Président de la BAD Akinwumi Adesina. Concernant le protocole de don dénommé Fonds d’aide au secteur privé (FAPA) d’une valeur de 580 millions de francs CFA, il va aider au renforcement de capacités de 120 acteurs des PME, en partenariat avec le Japon et Invest in Africa. Selon Adesina, le FAPA a pour objectif d’augmenter de 40% les contrats signés par les Petites et moyennes entreprises dans les domaines du pétrole, de la sécurité, de l’habillent et de l’agroalimentaire. Le programme dénommé Gender pour l’autonomisation des femmes d’un montant de 2 milliards 300 millions de francs CFA sera réalisé, en plus du Sénégal, au Mali, en Côte d’ivoire et au Nigéria.

 

Previous Locales 2022 : les trois bons points de Benno
Next Soutien à l’industrie pharmaceutique africaine :La BAD annonce un financement de plus de 1 700 milliards de francs CFA