Éducation L’ambassade d’Israël au Sénégal offre une salle informatique au Cem Serigne Cheikh Anta Mbacké de Guédiawaye


Éducation
L’ambassade d’Israël au Sénégal offre une salle informatique au Cem Serigne Cheikh Anta Mbacké de Guédiawaye
L’ambassadeur d’Israël à Dakar, Ben Bourgel, a procédé, mardi à l’inauguration d’une salle informatique au Collège Serigne Cheikh Anta Mbacké de Guédiawaye dans le cadre du projet dénommé « Smart School »
Cette salle est équipée de 31 ordinateurs dans le cadre de ce projet initié par l’Ambassade d’Israël au Sénégal pour l’année scolaire 2021-2022, a précisé le diplomate israélien nouvellement affecté à Dakar. Ce projet a pour objectif de contribuer au renforcement des écoles sénégalaises en équipements informatiques, a ajouté Ben Bourgel lors de la cérémonie d’inauguration, en présence du maire de la ville Guédiawaye Aliou Sall et des autorités académiques locales. Il a fait savoir qu’en équipant et rénovant la salle informatique d’ordinateurs, de tables, de chaises et d’un écran pour faciliter les enseignements et renforcer les capacités en informatique, l’Etat hébreu veut ainsi « aider les élèves à développer de nouvelles ambitions et susciter de nouvelles carrières ». Le diplomate a souligné que l’introduction des technologies dans les enseignements permettra d’améliorer les résultats des élèves et d’être compétitifs sur le marché. « Cette salle est un atout majeur dans votre quête de savoir, l’outil vous aidera dans vos recherches et projets d’avenir », a dit Bourgel à l’endroit des élèves, tout en espérant que la salle va aider les apprenants à développer de nouvelles passions et faire naître en eux des futures vocations.
De son côté, le maire de la ville de Guédiawaye a souligné l’importance de la maintenance de ce matériel, rappelant que les ordinateurs qu’il avait remis à cette même école, il y a deux ans sont tous tombés en panne. « J’espère que dans deux ans, quand l’ambassadeur reviendra ici, il trouvera tous les ordinateurs en train de fonctionner. Ce n’est pas à moi ou à lui d’assurer la maintenance, mais aux utilisateurs », a indiqué le maire. Pour lui, la maintenance est un défi, un challenge pour pouvoir continuer de travailler dans de bonnes conditions.

Previous Politique internationale L'ancien PM malien Moussa Mara invite les jeunes maliens et sénégalais à travailler à la reconstitution de la Fédération du Mali
Next Sécurité et lutte contre la délinquance Les Parcelles assainies étrennent un nouveau commissariat de Police