Élection présidentielle de 2019 au Sénégal Amadou Mokhtar NDIAYE, le candidat de la révélation


Le candidat le plus jeune des élections présidentielles de 2019 a fait face à la presse ce lundi 24 décembre2018 sis au point E. Le chef du parti républicain et citoyen(PRC) Amadou Mokhtar NDIAYE a décliné son programme.

C’est lors de son face à face avec la presse que le leader du parti républicain et citoyen a réaffirmé sa candidature dans les prochaines élections présidentielles qui se tiendront le 24 février 2019 au Sénégal. Le nommé Amadou Mokhtar NDIAYE, dans son allocution est revenu sur plusieurs axes sur lesquels il compte procéder. Ce dernier a commencé d’abord son point de presse en faisant appel aux jeunes mais aussi en s’adressant au peuple sénégalais : « il faut aller au niveau des préfectures et des gouvernances récupérer vos cartes d’identités et vos cartes d’électeurs. »Au-delà de cet appel, il a tenu à rappeler de quelques propositions qu’ils étaient fixés en septembre passé lors d’une conférence de presse. Parmi ses propositions, le candidat à l’élection présidentielle cite l’industrialisation du pays « aujourd’hui je suis heureux de vous annoncer que je vais approfondir la réflexion sur cette industrialisation. »Ainsi pour lui, il convient de rappeler la problématique qui en premier lieu est celle de la fixation des prix de nos propres matières premières par les occidentaux « il faut qu’on arrive à renverser cette tendance-là. »dit-il.

Pour sortir de la pauvreté et de cette situation de dépendance comme il le décrit dans ses propos, Amadou Mokhtar NDIAYE parle de la création d’usines qui seront capables de produire des emplois directs et indirects « nous aurions ainsi les moyens de financer par nous-même nos routes, nos ponts, nos autoroutes sans l’aide de personne. » en partant d’un financement de 176 milliard de FCFA en créant des usines de transformation au niveau des villes et terroirs. D’autres points également seront pris en compte tels que l’éducation, le fond souverain avec 494 milliard qu’il partagera avec le Sénégal pour appuyer ceux qui n’ont pas trouvé d’emploi. Du point de vue politique, le leader du PRC renseigne du dépôt de leur candidature  au conseil constitutionnel « aujourd’hui je suis heureux de vous annoncer que nous allons après demain au conseil constitutionnel du Sénégal pour déposer notre candidature à l’élection du président de la république au soir du 24 février 2019. » même s’il  précise que le droit revient au conseil constitutionnel de valider ou d’invalider leur candidature. Et c’est toujours dans cette lancée qu’il souligne qu’il vont mener le combat quoiqu’il en soit et n’exclut pas le fait d’aller rejoindre une coalition avec un candidat de taille et qui aura accepté de prendre en compte les préoccupations retenus dans leur mémorandum si le PRC n’est pas retenu

DIEYNABA AGNE

Previous Victor Sadio Diouf du MFA"le president Macky Sall a un fait mieux que ses prédécesseurs"
Next Collectif Citoyen des Usagers de l’Autoroute à Péage (CCUAP) denonce l'arnaque de la société Eiffage-Senac et interpellent l’Etat