Etat d’urgence :l’interdiction temporaire de bouger

Single Post
facebook sharing button
twitter sharing button
sharethis sharing button

Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, face à la presse cet après-midi, a annoncé la liste des personnels bénéficiant de dérogations par rapport à l’état d’urgence décrété, hier lundi. Au-delà de cette liste, toutes les autres personnes restent soumises à la rigueur de la loi
‘’Tout le monde n’est pas systématiquement interdit de bouger. Il y a certainement des dérogations. Nous avons déjà dans l’arrêté qui porte interdiction temporaire de circuler, des personnes ou des corps qui sont exclus. 
Déjà les présidents d’institutions de la République n’y sont pas, les ministres et les secrétaires d’Etat, les députés, les ambassadeurs, les gouverneurs, les préfets et sous-préfets ainsi que leurs adjoints, les magistrats et les greffiers, les personnels des forces de défense et de sécurité, les personnels de santé. Donc tous ces gens ne sont pas prévus dans cet arrêté d’interdiction », a appuyé le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye.
Il poursuit ‘’Par contre, pour les autres, le ministre de l’Intérieur, le gouverneur de région ou le Préfet peuvent délivrer des autorisations spéciales de circuler en cas de nécessité’’.
Le président de la République, Macky Sall, a décrété depuis hier (23 mars 2020) l’état d’urgence et un couvre-feu sur l’étendue du territoire national de 20h à 6h du matin pour lutter contre la propagation du Covid-19.