FAISE: Le Fonds d’appui à l’investissement des sénégalais de l’extérieur peine à rentrer dans ses fonds


Un atelier de réflexion sur le financement des sénégalais de l’extérieur a été organisé par le (FAISE) ce mercredi 15 mai au grand théâtre pour débattre sur les problématiques des financements destinés aux sénégalais de l’extérieur.

Depuis 2008 le fonds d’appui à l’investissement des sénégalais de l’extérieur a été mis en place pour appuyer les sénégalais de la diaspora, mais jusqu’à présent les bénéficiaires n’arrivent toujours pas à honorer leurs engagements auprès des partenaires techniques et financiers et envers l’Etat du Sénégal. C’est ce que déplore Mme SOKHNA NATA MBACKÉ l’administratrice du FAISE. « Le taux de remboursement trop faible » Ce qui n’encourage pas du tout alors que chaque année l’Etat du Sénégal augmente son budget pour satisfaire la demande sociale des sénégalais de la diaspora.

Le taux de recouvrement étant à 35% pour le Financement des Sénégalais de l’Extérieur (FSE) et 70% pour le Financement des Femmes de la Diaspora (FFD), le FAISE est confronté a des problèmes selon son administrateur, car les bénéficiaires ne remboursent pas les financements octroyés par l’Etat. 

Les problèmes de recouvrement sont souvent liés aux personnes ciblées, des Sénégalais qui ont vécu très longtemps à l’extérieur. Non soumis à des contraintes ou des obligations sévères de remboursement. Ainsi, le recouvrement fait souvent défaut contrairement aux prêts bancaires dont les échéances sont soldées avant le retrait.

Le Secrétaire d’État aux Sénégalais de l’Extérieur Moïse Sarr sur le même ordre d’idée a déclaré que le point faible de ses fonds c’est le non remboursement des prêts. “Il y a beaucoup de bénéficiaires qui reçoivent des financements et qui malheureusement ne remboursent pas et cela fragilise le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Exterieur”, a-t-il dénoncé. Il affiche tout de même son espoir pour qu’au sortir  de leur atelier dont les réflexions sont axées autour des enjeux des financements de la microfinance, que des voies et moyens seront trouvés  pour régler la question du recouvrement.

Depuis sa création le FAISE a dégagé une enveloppe de plus de 3 milliards de francs cfa pour le financement de plus de 3000 projets de migrants sénégalais aussi bien sur le territoire national que dans leur pays d’accueil.

Précédent Politique: Un "front pour la vérité et la justice au ps" est née pour mettre fin â une conspiration.
Suivant Politique : je préfère le mot concertation à la place du mot dialogue" Amsatou Sow Sidibe"