Famara Ibrahima CISSE, président de l’ACSIF dénonce les pratiques abusives des banques


Le président de l’ACSIF (l’Association des clients et sociétaires des institutions financières), Famara Ibrahima CISSE a dénoncé les dérives récemment effectués sur les usagers de la banque. Le leader dénote un certain nombre de points irréguliers exercés à l’encontre des clients. Trois points ont été abordé par le président de l’ACSIF Famara Ibrahima Cissé dont la hausse des cartes GAB,les attestations, relevés et tout autre document annexe au prêt et l’arnaque sur le report des échéances de crédit. Selon lui, une hausse vertigineuse de la carte GAB est passée de 23.000 à plus de 40.000fr avec obligation de la payer et de la renouveler automatiquement à expiration« Ce qui est injuste, ce qui est anormal et c’est ce que nous dénonçons jusqu’à la dernière heure ».Concernant les attestations et relevés,l’ACSIF dénonce avec véhémence le paiement et la hausse abusive des relevés de compte, des tableaux d’amortissement, des attestations d’engagement et non engagement délivrés dans la contrainte par les institutions financières aux usagers de banques. L’arnaque sur le report des échéances de crédit renvoie pour le président Famara Ibrahima CISSE à certains institutions financières qui contournent le report des échéances de crédit aux impactés qui se sont attelées à dissimuler les formulaires de report et crédit aux usagers, tricher sur le report des échéances de crédit, proposer en lieu et place du report un crédit COVID consistant à racheter le prêt en cours et à différer la nouvelle échéance avec pénalités de différé.
Ainsi pour le président de l’ACSIF, il serait mieux d’acter la généralisation de l’assurance. Toutefois, il rappelle la période de l’inclusion financière qui sera l’occasion pour l’ACSIF de fustiger, dénoncer, et de manifester « nous attendons la semaine de l’inclusion financière pour organiser un sit-in au niveau de la banque centrale »renchérit-il.

Previous *Litige foncier à Thiès : la population de Médina Fall réclame un espace de 3 hectares.*
Next « AND Daan Corona » avec l’alliance des jeunes du Fouta pour le développement