FÊTE DE TABASKI: L’inquiétude des Sénégalais


Dans une période d’hivernage non-prometteuse, les paysans sont dans le désarroi, la Tabaski qui sera célébrée dans moins d’une semaine demeure un véritable casse-tête chinois pour les Sénégalais. Pas l’ombre d’un mouton, les seuls béliers qui sont dans les foirails et artères des différentes localités sont hors de prix. D’où l’angoisse et l’anxiété des pères de familles. Alors que du côté de la tutelle on se prête à des opérations de charme. Le ministre en charge de l’élevage, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, comme une touriste, fait des déplacements inutiles avec une délégation pléthorique dans les foirails et autres points de vente où l’on montre des moutons déjà achetés pour amuser la galerie. Pourtant, au lieu d’appeler les pays limitrophes au secours, une bonne politique du secteur de l’élevage pourrait permettre au Sénégal d’être autosuffisant en moutons.

Previous AVENUE CHEIKH ANTA DIOP: Les étudiants bloquent la circulation et exigent leurs bourses
Next