Forum Poulagu International: Le COJECAF lance un appel pour la stabilité de l’Afrique



Le collectif des jeunes cadres foulbés(COJECAF) du Sénégal a tenu une conférence de presse ce mercredi 24 juillet 2019 sis au CDEPS de Mermoz. L’objet de cette rencontre entre dans le cadre du Forum Poulagu international prévu durant la période allant du 22 au 24 Aout à Dakar.
Face à la presse, le collectif des jeunes cadres foulbés (COJECAF) du Sénégal ont tenu à s’exprimer autour du forum international poulagu qui se tiendra sur 3 jours précisément le 22,23 et 24 Août à Dakar. Pour Mamadou Laye DIALLO, Secrétaire général des jeunes cadres foulbés, ceci entre dans le cadre du forum international poulagu raison pour laquelle il lance un appel à tous les autorités pour venir leur soutenir à la lutte de ses crises qui secouent le monde actuel notamment les problèmes d’Afrique. A ce sujet, il ajoute « ce forum a pour but de rassembler toute la communauté, de discuter des problèmes d’Afrique et on a trouvé réellement que il est indéniable et urgent aussi d’appeler les gens afin de résoudre ses problèmes » et parmi ses problèmes, ce jeune cadre cite la crise au Sahel d’où le thème choisi intitulé le dialogue inter culturel qui est un facteur de stabilité et de développement de l’Afrique.
Selon Nazirou SOW, coordonnateur général de ce collectif, c’est partant des crises inter-ethniques qui sévirent dans le monde que le collectif des jeunes cadres fulbés se veut une cohésion sociale. Il renseigne que ce forum sera lancé sous la présence effective du chef de l’état Macky SALL tout en lançant un appel aux autorités pour leur soutien « on attend beaucoup de pays qui vont participer au niveau de ce forum donc nous lançons aussi un appel aux ambassadeurs qui sont ici au Sénégal. » affirme-t-il. Pour ce dernier ceci facilitera le travail avec la venue de la délégation qui viendra de l’extérieur avant de souligner que le Sénégal en est à sa première édition de ce forum international poulagu. Concernant le nombre de pays invités, il n’a pas voulu se prononcer la dessus car estimant qu’ils ne disposent pas exactement du nombre même si environ 15 pays pour lui sont le maximum. Dans sa prise de parole, le coordonnateur n’a pas manqué aussi de faire appel au ministre de la culture pour son appui allant dans le but de leur faciliter cette tâche. Nazirou SOW révèle qu’ils ont pu contacter toutes les ministères par le biais d’un document administratif.
En parlant des organisateurs, même si il confirme que c’est l’œuvre de la communauté constitué de jeunes issus de la communauté poulagu, cela n’empêche pas selon lui de dire que l’intérêt est capital en déclarant que ça n’engage tout un chacun. C’est dans ce même ordre d’idée qu’il se permet de dire en ses termes « toutes les ethnies, toutes les communautés sont conviés à se présenter. » Sur le plan des activités de ses 72 heures, il est prévu une cérémonie officielle qui se fera sous forme de débat autour du thème, s’en suivra une exposition pour démontrer les bonnes valeurs et figures guerriers accompagné d’une nuit culturelle et par une autre exposition pour montrer le mode d’habillement clôturé par un diner de gala. Et par rapport aux perspectives, des journées de reboisement sont également prévues dans leur calendrier un peu partout en sensibilisant sur des maladies comme le paludisme.
Dieynaba AGNE

Précédent SUDES:CRISE AU SEIN DE L'INSTITUT DE PRÉVOYANCE MÉDICO-SOCIAL
Suivant La Confédération Démocratie et le Socialisme (CDS) tire son évaluation sur les élections présidentielles,le dialogue national, et les contrats pétroliers