Forum sur l’avenir du travail des femmes


Les femmes plaident pour l’équité et l’égalité des genres dans les lieux professionnels et privés
Le forum sur l’avenir du travail des femmes au Sénégal s’est déroulé ce jeudi 12 décembre 2019 avec la participation de plusieurs panélistes. Ces derniers ont tenu à faire la présentation des recommandations issues des rencontres thématiques 19-20 novembre 2019 et des conditions des femmes dans les lieux professionnels et privés.


Dans le cadre de la célébration des 100 ans de l’OIT, le gouvernement du Sénégal, avec l’appui du bureau international du travail(BIT) a invité à réfléchir sur des mesures novatrices à prendre pour assurer aux femmes un meilleur avenir au travail d’où ce forum qui en appelle à un meilleur avenir du travail des femmes. Ces réflexions portant sur l’emploi, les conditions de travail et le dialogue constituent des recommandations qui répondent aux préoccupations des femmes qui souffrent de discriminations multiples que sont des difficultés (sexe, inégalités salariales, déséquilibre entre vie professionnelle et familiale, l’invisibilité d’une large partie de leur travail et à la violence.)C’est dans cette lancée que M. Dramane Haidara, directeur ETD-BP Dakar dans son allocution affirme : « les femmes sénégalaises assument toujours le triple fardeau des obligations familiales, professionnelles et communautaires. Elles demeurent fortement minoritaires dans les postes de direction et sont, en majorité, cantonnées dans les emplois atypiques, moins valorisés et moins rétribués. Elles se retrouvent, dans leur grande majorité, dans les économies informelles et rurales, ou elles ne ménagent pas leurs efforts. »Ainsi face à cette problématique, M. Haidara en s’adressant au ministre et à l’auditoire appelle à la correction en ses propos « Cependant, parce que les disparités entre les hommes et les femmes affectent toutes les dimensions de la vie humaine, il est important de les corriger. »
Le ministre du travail, du dialogue social et des relations avec les institutions sur quelle politique mise en œuvre s’en réjouis d’abord de la bonne présence des femmes dans le monde du travail « C’est une nouvelle tendance que le ministère du travail accompagne, c’est la raison pour laquelle nous avons un certain nombre de politique qu’on est en train de mettre en œuvre dans le cadre du travail » avance-t-il. Parmi ses politiques, il cite la prévision des dispositions, donner plus de droits aux femmes(les mêmes droits que les hommes), accéder à la protection sociale, à la formation professionnelle et un plan de carrière équivalent à celui des hommes. En parlant des problèmes, le ministre souligne d’un processus et d’une question transversale « Dans le cadre du programme Sénégal émergent, nous avons une stratégie nationale pour l’équité et l’égalité des genres.Ca n’implique pas seulement le ministère du travail. On doit travailler en synergie avec tous les ministères concernés pour faire en sorte que le sort des femmes s’améliore, les femmes de travail surtout qui sont confrontés à des difficultés. »
La spécialiste genre pour l’Afrique francophone(BIT), Mme Fatim Christiane NDIAYE sur le sujet « je suis très optimiste même si malheureusement les études et les chiffres montrent que les avancées sont très lentes et que nous sommes en train de stagner. »Cependant cette dernière évoque les efforts en misant sur la capacité des femmes à mener beaucoup de combat et confirme « je pense que c’est un combat juste que nos frères accompagneront »En ce qui concerne les défis, elles sont nombreuses pour cette dernière et ceci en citant les principaux comme la question de la précarité du travail des femmes, la question de l’équilibre entre la vie familiale et la vie professionnelle, la question de la violence et la ratification des conventions de l’OIT et leur application.

Previous Renforcement du système d'informatin de l'état civil: le ministre Oumar compte lutter contre ces inégalités dans l'etat civil
Next Atelier de restitution de l'étude des facteurs de radicalisation et du terrorisme: