Le président de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Macky Sall, est sous pression. Il en est conscient car il multiplie les audiences et rencontres pour tenter d’éteindre le feu qui couve. En effet, le chef de l’Etat, reproché d’être trop généreux à l’égard de ses alliés au détriment de ses militants de la première heure, est entre le marteau et l’enclume.

2019 incertain pour Macky Sall L’an 2019 s’annonce incertain

pour le quatrième président de la République du Sénégal, M. Macky Sall, candidat à sa propre succession. Même s’il est favori, force est de reconnaitre qu’il va vers une élection qui ne sera pas de tout repos. Il s’agit alors d’une joute électorale et rien n’est gagné d’avance. Et puis les prétendants comme Idrissa Seck, Hadjibou Soumaré, entre autres sont aussi coriaces que nantis. A cela s’ajoute un contexte social défavorable marqué par une pénurie d’eau qui tarde à connaitre son épilogue. Dès lors, Macky Sall, plus que sous pression, devra illico presto satisfaire les doléances de son camp et également décrocher de « gros électeurs ». Dans cette situation alambiquée, certains qui n’hésitent pas à scruter l’opposition veulent tout faire pour avoir leur part du gâteau avant le scrutin présidentiel.