Inauguration du Stade Abdoulaye Wade Du spectacle haut en couleur et un match de prestige au menu


Le président de la République Macky Sall et ses invités ont procédé, hier à l’inauguration du stade du Sénégal qui porte le nom d’Abdoulaye Wade. Des prestations artistiques, un spectacle son et lumières et un match de gala ont marqué cet événement grandiose dans une enceinte de 50 000 places routes occupées.
Enfin le Sénégal tient son stade de standing internationale. Plus de quinze jours après le sacre des Lions à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), tout le monde du sport en général s’est retrouvé à Diamniadio, dans la nouvelle ville pour inaugurer le nouveau stade qui porte désormais le nom de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade. Il y avait du tout. Du folklore au sportif en passant par la politique et la diplomatie. A 15 heures déjà, débutait le balai des artistes qui se succédaient sur la scène tenue par l’animateur humoriste Abba. Près de deux heures, le public venu assister à cet événement a eu droit à de belles prestations allant des jeunes rappeurs aux artistes confirmés. Viviane, les rappeurs Fata, Fou Malade, Da Brains, Samba Peuzy, Basse Thioung, Titi, Pape Diouf, , Queen Biz, Titi ou encore la jeune chanteuse Amira Abeid ont gratifié le public du beau son. La venue de Macky Sall et de ses hôtes a marqué le début des discours. Mamadou Diagna Ndiaye, président du Comité National Olympique Sénégalais (CNOS), le président de la Confédération africaine de Football (CAF), le sud-africain Patrice Motsepe, celui de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Gianni Infantino se sont succédés au pupitre placé devant la tribune présidentielle pour lire leurs discours. Cette partie a été marquée par les déclarations des présidents de la FIFA et de la CAF qui ont chauffé le public. Le Suisse a soutenu que ce stade est digne d’une coupe du monde. Alors que son homologue africain a remercié le peuple sénégalais, mais aussi le président de la République Macky Sall. Ce dernier a annoncé dans son discours la réfection des stades régionaux, avant de rappeler à la jeunesse que ce bijou est pour eux, leur demandant de l’entretenir. Après son discours bien applaudi par le public, il a appelé ses invités dont le turc Erdogan, Adama Barrow de la Gambie, Emballo de la Guinée Bissau, Georges Weah du Libéria ou encore Paul Kagamé du Rwanda sur le terrain pour saluer les joueurs devant disputer le match de gala. Ils ont ainsi donné le coup d’envoi de cette rencontre de prestige opposant des joueurs sénégalais de différentes générations allant d’Amadou Diop Boy Bandit à Siomansy Xalara à une équipe composée de légendes africaines dont Eto, Mbola, Okocha, Adébayor, Amokachi, Alain Gwamene, Drogba, Lucas Radébé entre autres. Le milieu sénégalais Khalilou Fadiga est entré dans histoire en marquant le premier but dans ce stade. Le nigérian Okocha lui a emboîté le pas en inscrivant le second avec l’égalisation dans un match soldé par un Nil d’un but partout La fin du match a été suivie d’un spectacle son et lumières marqué par les prestations de Baba Maal, Youssou Ndour, Ismaila Lô, Moussa Traoré et son balet, les majorettes de Kennedy. Aliou Cissé, accompagné de Krépin Diatta et du ministre Matar Bâ son venus présenter la coule remportée le 6 février dernier.

Previous Fatma Samoura intègre le Sénat de la Fédération Internationale de l'Automobile
Next Évaluation du MESSPE: les acteurs de la protection de l'enfant appellent l'État du Sénégal à une meilleure prise en charge budgétaire