Journée scientifique : l’ESIEX trace le chemin aux jeunes vers les métiers d’avenir


Journée scientifique : l'ESIEX trace le chemin aux jeunes vers les métiers d'avenir
Journée scientifique : l'ESIEX trace le chemin aux jeunes vers les métiers d'avenir
Dans le but de booster l’amour des matières scientifiques chez les élèves, le groupe Supdeco, par le biais de l’Ecole scientifique internationale d’excellence (ESIEX), a convié le Professeur Mary Teuw Niane, le Docteur Algaye Ngom etd’ autres hommes de sciences à une conférence autour des métiers d’avenir liés aux sciences pour le développement de l’Afrique.
 
L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a d’abord salué l’initiative du groupe scolaire de s’intéresser aux sciences et? technologies mais surtout le développement de ce lycée exclusivement scientifique au moment où « l’envie de faire les sciences régresse ». C’est dans ce sens que le professeur a partagé avec les jeunes les métiers qui peuvent s’offrir à ceux qui ont une formation de base en mathématiques.
« Pour lutter contre le chômage, il faut travailler sur l’employabilité des jeunes et pour cela il faut vulgariser les métiers d’avenir, les métiers liés aux sciences et techniques et à l’orientation du monde », a indiqué le Directeur Général de l’ESIEX. Abdoulaye Djidiak Sarr espère que l’Etat mettra en place des politiques sérieuses qui permettront d’avancer.
 
Pour motiver les jeunes vers les matières scientifiques, il y a plusieurs facteurs, selon Mary Teuw Niane. D’abord l’enseignant, du préscolaire jusqu’à la classe de spécialisation, est l’élément majeur dans cette motivation. L’environnement de travail également tel que les activités de travaux pratiques ou de loisirs, l’encadrement et la stabilité de l’école, jouent un grand rôle dans cette motivation. Les médias, également, devraient s’intéresser à tous ces scientifiques sénégalais pour qu’ils soient des modèles de réussite pour les jeunes. « Si nous voulons nous développer, il nous faut plus de 60% de bacheliers scientifiques et pour cela il faut de la discrimination positive en ramenant des bourses pour les élèves et motiver les enseignants afin de les faire rester dans l’éducation », préconise-t-il.
 
Par la même occasion, les lauréats du concours Archimède, organisé ce 14 mai, ont été récompensés. Les récipiendaires ont bénéficié de bourses d’études et d’enveloppes d’un montant total de 500.000 F CFA. Rappelons que, après les régions de Thiès et de Dakar pour cette première édition, le Directeur Général annonce que ce concours sera décentralisé au niveau national afin de repérer l’excellence partout au Sénégal.
Previous Assemblée Générale de la coalition BBY-Dakar : les choix des têtes de liste départementale et nationale approuvés
Next L'Association des Meuniers Industriels du Sénégal (AMIS) réclame 10 milliards à l'État