Justice: »Polémique autour de la décision de la Cour suprême de Dakar sur Ousmane Sonko : Quel impact sur l’élection présidentielle de 2024 ? »


Cour suprême de Dakar 17 novembre 2023 récit infosdujour.sn

La Cour suprême de Dakar a récemment pris une décision importante concernant l’éligibilité d’Ousmane Sonko, leader de l’opposition sénégalaise. Le 12 octobre, le juge Sabassy Faye, du tribunal de Ziguinchor, avait annulé la radiation de Sonko des listes électorales, levant ainsi un obstacle à sa participation potentielle à la présidentielle de 2024. Cependant, cette décision a été contestée par l’État, qui a introduit un recours devant la Cour suprême.

L’annonce de la Cour suprême a créé la controverse, car elle a annulé la décision du tribunal de Ziguinchor et renvoyé l’affaire au Tribunal hors classe de Dakar. Le procureur général de la Cour suprême, Ousmane Diagne, a plaidé en faveur du rejet du recours de l’agent judiciaire de l’État, soutenant que le tribunal de Ziguinchor était compétent pour examiner la demande de réintégration de Sonko sur les listes électorales.

La question clé demeure : Ousmane Sonko, actuellement en prison depuis fin juillet, pourra-t-il être candidat à la présidentielle de 2024 ? Le juge Sabassy Faye avait précédemment considéré que la radiation de Sonko des listes électorales était injustifiée, ouvrant ainsi la voie à sa participation à la prochaine élection présidentielle.

Cette affaire souligne les tensions politiques persistantes au Sénégal et suscite des interrogations sur l’indépendance du système judiciaire. Les partisans de Sonko voient cette décision comme une victoire pour la démocratie, tandis que ses détracteurs soulignent les enjeux juridiques et politiques entourant cette affaire.

L’État a clairement exprimé son désaccord avec la décision du tribunal de Ziguinchor, mettant en lumière les divergences d’interprétation juridique. La Cour suprême, en renvoyant l’affaire à Dakar, prend une position centrale dans ce débat juridique et politique en cours.

Cette saga judiciaire autour d’Ousmane Sonko continue d’alimenter les discussions dans le pays et soulève des questions cruciales sur la démocratie, la justice et l’éligibilité des personnalités politiques, à l’approche de l’élection présidentielle de 2024.

Précédent Changement climatique :"Le Sénégal et le FMI unis pour la lutte contre les changements climatiques : Mobilisation financière et réformes cruciales"
Suivant Conseils présidentiels à Fatik :"Le Président Macky Sall met en garde contre toute déstabilisation : 'Je n'accepterai jamais le chaos au Sénégal'"