** »La Chaloupe Boubacar Joseph : Un Hommage Maritime à l’Héritage de Gorée »


 

*8 janvier 2024 récit infosdujour.sn

Dans une annonce poignante ce samedi, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a dévoilé que la nouvelle chaloupe destinée à la liaison maritime Dakar-Gorée portera le nom de « Boubacar Joseph. » Un hommage vibrant à feu Boubacar Joseph Ndiaye, ancien conservateur de la Maison des esclaves de Gorée.

Boubacar Joseph Ndiaye, également connu comme « le conteur de l’esclavage, » a marqué l’histoire de Gorée de 1964 à 2004. Natif de Rufisque, il est décédé le 6 février 2009, laissant derrière lui un héritage indélébile dans la lutte contre l’oubli de la Traite négrière.

La chaloupe, qui sera livrée avant fin janvier, devient ainsi le symbole de la commémoration de Boubacar Joseph Ndiaye. Le président Macky Sall a saisi l’occasion de la pose de la première pierre du mémorial de Gorée pour rendre hommage à celui qu’il a qualifié de « conteur de l’esclavage » et dont l’ombre tutélaire a plané sur la cérémonie.

Augustin Senghor, maire de Gorée, a salué cette décision du président, affirmant que cela honore Gorée à double titre. « C’est le meilleur hommage qu’on pouvait rendre à Boubacar Joseph Ndiaye, » a-t-il déclaré, soulignant que cette nouvelle a rempli de joie tout Gorée et les Sénégalais.

Le choix du nom de Boubacar Joseph pour la chaloupe renforce le lien entre le passé douloureux de la Traite négrière et la mémoire des ancêtres noirs tout en projetant l’avenir vers la réconciliation. Le maire Senghor estime que cette initiative contribue à ancrer le président Macky Sall dans la culture et à montrer un engagement tourné vers l’avenir.

Ce geste, en l’honneur de Boubacar Joseph Ndiaye, s’inscrit également dans le contexte du lancement des travaux du mémorial de Gorée, rappelant à tous la nécessité de préserver la mémoire de la Traite négrière et de célébrer l’héritage culturel de Gorée.

La nouvelle chaloupe devient ainsi bien plus qu’un simple moyen de transport, elle incarne un lien entre passé, présent et avenir, honorant la mémoire de ceux qui ont lutté pour la reconnaissance de cette page sombre de l’histoire humaine.

Précédent Grand Bal 2024 : Youssou Ndour, la star de toutes les générations
Suivant Nécrologie : Mouwloud Diakhaté n’est plus