La santé des reins pour tous partout.



Le ministère de la santé et de l’action sociale a organisé une conférence de presse ce mardi 12 mars 2019 au service national de l’éducation et de l’information pour la santé(SNEIPS).Ceci en prélude de la journée mondiale du rein prévue jeudi sur le thème : « des reins en bonne santé partout et pour tous ».
En prélude de la célébration de la journée mondiale du rein qui se tiendra ce 14 mars 2019,le ministère de la santé et de l’action sociale a tenu une rencontre avec la presse ce mardi au service national de l’éducation et de l’information pour la santé(SNEIPS).Le docteur El hadji fary ka ,professeur titulaire-agrégé de Néphrologie ,service de Néphrologie dialyse-transplantation CHU Aristide le Dantec est revenu sur la maladie « le Sénégal à l’instar de la célébration de la journée internationale du rein va célébrer la journée mondiale le 14 mars à Pikine. L’activité principale pour cette année c’est l’inauguration du centre d’hémodialyse de Pikine. » D’après lui cette inauguration sera accompagnée de séries d’activités et de campagne de sensibilisation à travers les médias. Selon le professeur cette célébration sera une innovation car sous la coordination des médecins de chefs de sous régions.
En revenant sur le thème intitulé « des reins en bonne santé partout et pour tous »il pense que ce thème entre dans le cadre de la couverture de la maladie sanitaire universelle à travers certaines dimensions que sont les risques financiers traduisant la gratuité de la dialyse, la disponibilité de service de santé suffisante et de qualité, la promotion du comportement pour améliorer la santé(en ne fumant pas, en limitant sa consommation du sucre, de la graisse, en faisant du sport et en allant dans les districts sanitaires pour le contrôle de la tension artérielle). Concernant les défis à relever, il affirme que d’importants progrès sont réalisés au Sénégal. A ce titre il cite : la disponibilité de la dialyse (750 personnes dialysées), l’élaboration d’un plan intégré multi sectoriel, la transplantation rénale pour le traitement utile rénal chronique et l’adoption de la loi signée. Pour ce dernier avec l’ouverture des centres dans les régions comme Kolda, Fatick, Ziguinchor, sedhiou et ndioum, la liste d’attente sera réduite et sera un bénéfice de tout le monde.
S’agissant du nombre de malade d’hémodialysés dans le privé pris en charge par l’etat,le docteur évoque un chiffre de 250 individus hémodialysés et le nombre de malade hémodialysés dans le public s’élève à 750 par jour avant de signaler que la liste d’attente tourne autour de 800.

Previous Mme Aissatou Diagne responsable politique socialiste ,présidente vision socialiste rend hommage à la femme sénégalaise.
Next FESPACO 2019 UNE PLACE DANS L'AVION DE LA CINÉASTE KHARDIATOU SOW OCCUPE LA PLACE DU PRIX ACP. ENTRETIEN