La SR vient de démanteler une entreprise de fabrique d’armes à feu


La Section de Recherches (SR) de Thiès vient de démanteler une entreprise dangereuse s’activant discrètement dans la fabrication, la réparation et la vente d’armes à feu. Les gendarmes de cette unité ont effectué une descente musclée à Pout où ils ont saisi une dizaine d’armes à feu et une trentaine de munitions, selon les informations exclusives de Seneweb. Les hommes du capitaine Diouck ont arrêté le cerveau de cette mafia. Détails !
 
Dans le cadre de la lutte contre la délinquance et la criminalité, la gendarmerie nationale mène fréquemment des investigations pour garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens. Dans cette perspective, les gendarmes de la Légion de Thiès ne laissent aucun répit aux malfaiteurs.
 
 
Les éléments de la Section de Recherches (SR) de la Capitale du Rail ont débusqué une grosse mafia à Pout. Il s’agit d’un trafic d’armes et de munitions, mené par un forgeron âgé de plus de 60 ans, selon les informations exclusives de Seneweb.
 
 
Comment la SR de Thiès a débusqué la mafia de Pout
 
 
I.Diaw tenait discrètement son atelier où il achetait, réparait et vendait clandestinement des armes à feu et munitions. Le vieil homme a agi durant plusieurs années sans être nullement inquiété.
 
 
Mais l’enfer s’est abattu sur lui le jour où le Capitaine Diouck, commandant de la SR de Thiès a été informé de l’existence d’une entreprise dangereuse s’activant dans le trafic d’armes et de munitions.
 
 
Après investigations, le gendarme en chef de cette unité d’élite et ses hommes se sont déployés à Pout. La perquisition de l’atelier du vieux I.Diaw s’est révélée fructueuse.
 
 
Une trentaine de munitions et une dizaine d’armes à feu saisies à Pout
 
 
Selon des sources de Seneweb proches du parquet, ces gendarmes ont mis la main sur une dizaine d’armes (dont 3 fusils et 5 armes artisanales) et une trentaine de munitions.  Les armes de poing avaient leurs chargeurs.
 
 
Les aveux du trafiquant d’armes !
 
 
Ainsi la SR de Thiès a mis fin aux agissements du trafiquant I.Diaw.
 
Mis aux arrêts et interrogé sur procès-verbal, le forgeron a lâché le morceau. L’homme âgé de plus de 60 ans a confié qu’il a agi clandestinement depuis plusieurs années.  Le forgeron I.Diaw a hérité, dit-il, ce métier  de son père.
 
 
Poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation dont trafic, détention, vente illégale d’armes à feu et de munitions, I.Diaw a été présenté hier mercredi au procureur de la République, d’après nos sources proches du parquet.
 
 
Avec l’arrestation de ce trafiquant hors-pair, la SR de Thiès vient de porter un coup dur dans le marché noir. I.Diaw s’activant dans la réparation, l’achat et la vente d’armes et de munitions.
sources seneweb
Précédent "Manifestations meurtrières : Enquête sur les dommages collatéraux et les raisons de la tragédie"
Suivant Finances Publiques: L’ONG 3D et le Ministère du Budget éclairent le public sur les orientations budgétaires