L’Agro-écologie,quel apport pour le Sénégal ?

Conscient de certains facteurs destructeurs tels que la sècheresse, les changements climatiques, l’utilisation abusive des produits agro-chimiques avec le modèle de production lié à la surexploitation des ressources naturelles ont entraîné le Sénégal à prendre des mesures en mettant en œuvre des alternatives de sécurisation des générations actuelles et futures.


En effet des organisations paysannes, des instituts de recherche et des ONG ont déjà pris le relais afin d’aller vers une souveraineté alimentaire. On peut nommer l’agro écologie qui est une stratégie en vue du partage des expériences et d’unir les efforts par un plaidoyer. Pour rappel cette initiative a pris de l’ampleur avec la mobilisation de bon nombre d’organisations et de réseaux autour de l’agro écologie en optant pour des journées de l’agroécologie.Pour cette année qui jalonne la 3ème édition des journées, il est important de souligner de l’ascension particulière de ses jours à travers une méthodologie de réflexion et de partage depuis le message du chef de l’état affirmant l’agro écologie comme le quatrième axe de son quinquennat.Ainsi,il faut noter qu’en 2019,une soixantaine d’acteurs se sont réunis dans une dynamique dénommée DyTAES(Dynamique sur la Transition Agro-écologie au Sénégal afin de construire une contribution commune pour renforcer l’état du Sénégal portant un regard exprimé par le président de la république.

Selon le communiqué c’est par la cartographie des initiatives soulevées par des organisations paysannes et des ONG que les acteurs se sont lancés avant de procéder à des ateliers dans différents zones agro-écologiques du Sénégal.
Cet atelier a comme particularité la mise en place de producteurs, de consommateurs, de nutritionnistes et de toxicologues afin d’échanger sur la plue value de la production agro écologique sur la santé humaine, animale et environnementale. A l’instar de cela s’en est suivi un document de suggestion aux politiques nationales sur la transition agro-écologiques ayant fait l’objet d’un atelier national de restitution les 18 et 19 novembre 2019.
Partant de là le présent communiqué renseigne de la conclusion de ce document les 30 et 31 janvier prochain composé de 400 personnes venues au Sénégal, de la sous-région et du reste du monde. Il sera clôturé le 1er février au Grand Théâtre Doudou NDIAYE COUMBA Rose par un « takussan » agro écologie pour la remise officielle du document de contribution.