Lancement de l’université citoyenne populaire panafricaine SAMIR AMIN


Un cadre d’éducation pour le renforcement des capacités
La cérémonie officielle de lancement de l’université citoyenne populaire panafricaine Samir AMIN s’est passée ce jeudi 20 février 2020 dans les locaux de l’UCAD 2.

En hommage à Samir AMIN, le forum social sénégalais a lancé l’Université Citoyenne Populaire Panafricaine ce matin en présence de Mme Aminata TOURE, présidente du conseil économique social et environnemental(CESE).
Cette université consacré à l’éducation au civisme, à la citoyenneté, au développement durable et à la solidarité internationale portera le nom d’un fils d’Afrique, économiste et éducateur, formateur de beaucoup d’acteurs et de décideurs ayant dirigé les états ou en exercice sur le continent. C’est dans ce contexte que les jeunes du Forum social, voulant lui rester fidèles ont fait le serment de jouer leur partition dans la pérennisation de son œuvre.
Pour Mme Aminata TOURE, présidente de la CESE c’est un engagement personnel depuis pour la cause des populations et des jeunes. Une université qui mérite bien ce nom selon la présidente de la CESE en affirmant qu’il fut l’objet de beaucoup d’initiatives comme le centre de recherche,Codesria, l’IDEP,le forum du tiers monde etc…Par ailleurs ,elle a apprécié la pertinence du thème qui les a réuni dans un contexte marqué par la déconstruction des structurant la vie sociale en fondant la cellule familiale mais également par des communautés de vie. Elle confirme de nombreuses interrogations qui vont à l’encontre de la crise de citoyenneté dont le vecteur reste des cibles multiformes et a secoué le continent dont le phénomène de la migration. « L’Afrique aujourd’hui plus qu’hier est dans une phase de relèvement et a besoin de formaliser ce genre d’espace populaire »dit-elle. Selon elle c’est des sollicitations multiformes qui ont observé l’Afrique en indiquant clairement qu’il s’agit du siècle de l’Afrique par sa jeunesse et ses femmes représentant 81% et ceci par une alliance forte des jeunes et des femmes.

Précédent Pose première piérre du stade olympique de Dianiadio Moussa Sow coordinateur de (COJER) se réjouit
Suivant Fin de session de formation des femmes gendarmes en interne,d'évaluation d'une décennie.