LE MINISTÉRE DE LA CULTURE REND HOMMAGE À LA FEMME



La cellule genre du ministère de la culture a organisé une conférence ce jeudi 14 mars 2019 au monument de la renaissance africaine. C’est sous la présence du ministre de la culture Abdou Latif COULIBALY et de nombreux acteurs culturels que les panélistes ont discuté autour du thème « L’apport du genre à la culture. »
A l’occasion de la journée internationale de la femme célébrée le 08 mars dernier, la cellule genre du ministère de la culture a organisé une conférence animée par des panélistes. Articulé autour du thème « L’apport du genre à la culture »,cela a permis de faire l’objet d’échange entre ses derniers et le public venus assister à ce colloque. Le ministre de la culture Abdou Latif COULIBALY « cette journée symbolique a toujours donné l’occasion aux uns et aux autres de prendre des engagements et de vivre des temps forts vives et décisives. »Dans ses propos, le ministre de la culture s’est réjoui des œuvres présentés par les artistes. A ce titre, il salue les portraits des femmes qui ont été décrits à travers ses œuvres à l’exemple de symbole comme « coumba mba ngui dém marché » qui selon lui est une vision particulière de la femme et qui reflète la réalité de l’existence humaine tel que le travail de la femme, son implication dans l’éducation des enfants et une autre femme qui selon le ministre est une « Adja » bien présentée.
La coordonnatrice de la cellule genre, Mme Fatou THIAW LAYE DIOP est revenu sur cette conférence « nous sommes dans le contexte du mois de la femme, alors à l’instar de toute la communauté internationale le Sénégal a célébré le 08 mars la journée de la femme.et nous, nous répondons à la directive du président de la république avec les orientations du ministère de la culture. » Elle poursuit « ainsi nous avons saisi cette occasion aujourd’hui le 14 pour célébrer notre journée, la journée de la femme. »En parlant sur le sens donné au thème, elle affirme que le ministre a déjà annoncé les couleurs en évoquant le leadership féminin. Selon cette dernière l’apport du genre sous-entend un leadership présent de l’homme et de la femme plus précisément un cadre d’échange et de l’éclosion du type au niveau du ministère de la culture. « Le genre n’est pas un terrain de concurrence mais plutôt une complémentarité du genre. » dit-elle. Par rapport à l’agenda envisagé, une conférence en parfaite synergie avec l’amicale des femmes est prévue durant le mois de ramadan. Selon elle, cela entre dans le cadre du comportement de l’agent dans son lieu de travail(de se fixer des objectifs, de fixer un plan d’action, d’être ponctuel, d’avoir des valeurs, d’inculquer le travail bien fait et de développer le culte de l’excellence).Concernant le rapport sorti de l’ANSD qui fait objet des femmes moins payés, elle pense que cela s’apparente à une injustice même si cela tend à être corrigé avant de confirmer qu’à leur niveau le ministère de la culture met en exergue la femme.
Dieynaba AGNE

Previous FESPACO 2019 UNE PLACE DANS L'AVION DE LA CINÉASTE KHARDIATOU SOW OCCUPE LA PLACE DU PRIX ACP. ENTRETIEN
Next ZATOR MBAYE :"L'OBJECTIF VISÉ EST DE CONSOLIDER LA COALITION BBY JUSQU'AU 2035"