Le Sénégal accueille l’assemblée générale de l’union mondiale des femmes catholiques du Sénégal


Près de 1000 participantes dans tous les pays de L’UMOFC sont attendues dans la capitale sénégalaise. En prélude à cette rencontre, la présidente de l’union nationale des femmes catholiques du Sénégal et coordonnatrice du comité d’organisation pour la préparation de l’assemblée Mme Monique THIANDOUM a donné une conférence de presse ce mardi 18 octobre 2018 à l’institution Le Sénégal abritera l’assemblée générale de l’union mondiale des femmes catholiques(UMOFC) du 15 au 22 octobre notre dame.

Face à la presse, la présidente de l’union nationale des femmes catholiques et coordonnatrice du comité d’organisation pour la préparation de l’assemblée général est revenue sur cette rencontre prévue au Sénégal.

Dans ses propos, Mme Monique FAYE THIANDOUM a souligné l’importance de cette assemblée générale qu’il qualifie comme étant une opportunité de recevoir leurs sœurs qui font partie de l’union mondiale.

Dans le cadre de leur formation, la coordonnatrice renseigne que des thématiques seront exposés suivi d’une évaluation sur les thèmes abordés et des résolutions  qui seront proposés aux femmes pour une accessibilité de trouver du travail au sein de l’organisation. Pour cette dernière, c’est une première pour  l’Afrique d’accueillir une assemblée générale internationale de cette taille car rappelle-t-elle que même si l’UMOFC a eu à organiser  assemblée générale, elle n’en demeure pas moins qu’elle confirme que cela n’a jamais été de cette envergure.

Pour rappel Mme FAYE THIANDOUM révèle que depuis 2014, leur travail s’est fixé sur la revalorisation de la famille et que cette assemblée générale leur servira d’évaluation.

Selon la coordonnatrice de l’UMOF, d’autres orientations seront établis pour les 4 prochaines années à venir. Une trentaine de pays sont attendus notamment avec la participation des femmes qui viendront du  Canada, de Cuba, de la France, des Etats-Unis, du Cameroun, de la Cote d’ivoire, duMali, de la Guinée Conakry et de la Guinée Bissau.

Le thème retenu pour cette assemblée générale intitule : Femmes de l’UMOFC porteuses « d’eau vive » au monde assoiffé de paix fera l’objet pour cette dernière de travailler sur la revalorisation de la famille, sur la protection des droits de femmes, le dialogue inter religieux mais aussi la protection de l’environnement. Dans son interview, la coordonnatrice de L’UMOF a lancé un appel à tout le monde pour qu’ils viennent sans exception : «  mobilisons-nous afin d’accueillir nos femmes qui viendront du monde entier. » a-t-elle dit.

Précédent ZONE HUMIDE PROTEGEE :Le ministère de l’Environnement annonce la protection de la « grande Niaye » de Pikine
Suivant TANOR DIENG «L’ère des partis qui gagnent les élections seuls est dépassée»