Législatives 2022 Wallu rejette le système de parrainage et rappelle à Macky la décision de justice de la CEDEAO


Le système de parrainage imposé par le Président de la République Macky Sall continue de faire l’objet de rejet de la lart des coalitions et partis politiques de l’opposition. Après Yewi Askan wi et Geum Sa Bopp, c’est au tour de la Grande Coalition Wallu Sénégal d’emboîter le pas à ces dernières.
Sur le système de parrainage imposé par le président de la République Macky Sall, Abdoul qui a parlé au nom de toute cette formation politique, le pouvoir avec à sa tête le Chef de l’Etat veut casser une dynamique politique, syndicale et sociale qui a révélé sa mal gouvernance mise à nu à l’occasion des élections communales et départementales du 23 janvier dernier. “La Grande Coalition Wallu Sénégal dénonce vigoureusement le maintient arbitraire du parrainage en violation des décisions de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) », a dit l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye. Pour lui, tous ces éléments font que les conditions ne sont pas réunies pour garantir des élections législatives, ouvertes libres et transparentes au mois de juillet 2022 et menacent la stabilité au Sénégal. Le leader du parti Action pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) n’a pas manqué de dire que le président de la République Macky Sall et sa coalition Benno Bokk Yakaar ont décidé de maintenir le parrainage en violation de la décision de la CEDEAO n° ECW/CCJJUD/10/21 du 28 avril 2021. Cette décision de justice rendue par la Cour de Justice de la juridiction communautaire avait instruit l’Etat du Sénégal, à lever tous les obstacles à une libre participation aux élections consécutifs à cette modification par la suppression du système du parrainage électoral. Expliquant cette décision rendue, le banquier a rappelé qu’un délai de six mois à compter de la date de notification a été imparti à l’Etat du Sénégal par la Cour de Justice de la CEDEAO pour l’exécution de la décision. Se basant sur cette décision, la Grande Coalition Wallu Sénégal ajouté que la CEDEAO a ordonné au Sénégal de manière claire à retirer le système de parrainage dans toutes les élections organisées au Sénégal. « La Grande Coalition Wallu Sénégal dénonce avec la dernière énergie toute tentative de forcing et exige la suppression immdédiate du parrainage », a lancé Abdoul Mbaye. A l’image de leurs autres camarades de l’opposition, Wallu estimé que c’est une manière de filtrer et d’éliminer des candidats ou des listes. La formation politique regroupant plusieurs partis dont ACT, Teki et le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) considère que le parrainage ne devrait pas refaire surface, car, soutient Abdoul Mbaye notre pays ne peut plus continuer à piétiner sa signature aux plans sous régional, régional et international. « Le peuple du Sénégal tout entier doit rejeter cette attitude peu digne par laquelle la décision de la Cour de justice de la CEDEAO n’est appliquée que, lorsque les décisions sont prises pour sanctionner des pays comme c’est le cas contre le Mali », a déclaré le porte parole du jour.

Previous Amadou Aly Mbaye, recteur de l’UCAD La crise est inévitable, mais il faudra anticiper, limiter les pertes d’emplois et recréer ceux perdus »
Next Marché d’intérêt national : Le démarrage de la phase d’exploitation lancé dans les prochains jours