L’enlèvement des enfants ,une nouvelle tendance à plusieurs équations



Le phénomène de l’enlèvement et de la tuerie des enfants prend de plus en plus de l’ampleur. Exposé dans la place publique, cette nouvelle tendance de sacrifice des enfants fait souvent l’écho de tous les jours mais devient plus récurrent à l’approche des élections. Ainsi face à cette situation ne pouvons-nous pas s’interroger sur de telles tentations qu’abuse la société sénégalaise.
Qui sont derrière ses actes jugés barbares ?
Vaut-il la peine de détruire une vie humaine au détriment d’intérêts personnels ?
Est-il un moyen de secours pour la recherche de privilège ou pour accéder au pouvoir ?
N’est-il pas un manque de confiance en soi ?
Voilà autant de questions que réponses.Assoifé par la volonté de gouverner, avoir la boulimie de diriger, être dans de telles circonstances poussent certains à faire ses actes car étant pour eux la meilleure façon de se procurer du pouvoir. Tuer un enfant, l’enlever ou le priver de ses membres ou des parties de son corps, tels sont des actes ignobles qui secouent la toile. Un fait qui est toujours existant mais qui s’accroit le plus souvent à l’approche des élections dont Mbaye Michel CAMARA, un citoyen Lambda en témoigne « cela est un fléau mal sain, en tant que un pays où y’a des musulmans et des chrétiens qui croient en dieu, cela ne devrait pas être. »Même si c’est un peu difficile d’avoir la certitude de qui sont les auteurs ou d’approuver de qui s’agit-il selon ce jeune homme il n’en demeure qu’il a voulu quand parler des principaux accusés en ses propos « certains disent que ce sont les politiciens, d’autres évoquent des viseurs sataniques mais on peut avoir une certitude absolue sur cette situation. En tout cas ce qui est sûr et certain que ce sont des gens assoiffé par l’argent ou qui veulent devenir quelque chose en d’autres termes occuper un poste qui le font le plus souvent sous l’ordre d’une personne qui pratique la magie noire. »S’agissant des responsabilités Mbaye Michel révèle que les avis sont partagés car selon lui y’a plus d’espace de jeu et que ses enfants ont besoin de sortir pour développer leur capacités psychologiques.
Force est de constater de l’accroissement de cet état de fait à l’approche des élections bon nombres de personnes ont tenté de savoir sur le commis de ses actes ou sa raison d’etre.Le plus souvent, nos politiciens sont plus visés ou stigmatisés dans cette situation. Tout est permis, tout est possible pour gagner. Pour Hapsatou SY, cela n’est d’aucune norme et considère les hommes politiques comme unique responsable. Selon son point de vue, ceux qui leur intéressent c’est le pouvoir, occuper un poste est leur crédo d’où cette guerre de positionnement qu’ils veulent régler par tous les moyens «en ce concerne cet enlèvement des enfants, ça devient de plus en plus fréquent même dans les zones reculées, selon mon point de vue ceux qui commettent ses actes sont mal éduqués et à chaque fois que nous sommes en période électorale cela se produise plus et leur sont recommandés par des marabouts pour la recherche de profit. »
Dieynaba AGNE

Précédent L'opposition appelle à la résistance de la forfaiture de Macky Sall.
Suivant Les imams et oulémas du Sénégal dans une posture d'apaisement climat sociol.