Les femmes dans les forces de l’ordre ,demande une implication dans les conflits pour aider leurs soeurs.

L’insertion des femmes dans les forces de défense et de sécurité, une vision de modernisation pour la protection des biens et des personnes


La conférence régionale des femmes dans les forces de l’ordre a été ouverte ce mardi 03 septembre 2019 sous la présence de nombreuses autorités. Avec le thème central qu’est « Paver la route pour les femmes », le ministre des forces armées Sidiki KABA et l’ambassadeur des Etats-Unis D’Amérique Tulinabo MUSHINGI ont tenu à livrer leurs impressions.
C’est en présence du ministre des forces armées Sidiki KABA et de l’ambassadeur des états –Unis, son excellence Tulinabo MUSHINGI que la conférence régionale des femmes dans les forces de l’ordre a eu lieu ce matin. Accompagné par des participants venus des pays du Mali,Niger,Burkina FASO, des membres du comité d’organisateur, de l’inspecteur général, du directeur général de la police et des invités d’honneur qu’ils ont tenu à discuter autour du thème choisi « Paver la route pour les femmes. »
L’ambassadeur des Etats –Unis, Tulinabo MUSHINGI dans son allocution en parlant sous le contrôle des Etats-Unis s’est félicité du leadership du gouvernement du Sénégal pour la prise en charge de cette initiative qui est la première dans la région. C’est à ce propos qu’en s’adressant au ministre des forces armées qu’il dit : « votre présence ici aujourd’hui est la preuve du partenariat durable entre les nations et une reconnaissance partagée dans la corrélation incontestable entre l’émancipation des femmes des forces de l’ordre et la paix universelle. »A cet égard, il affirme que les Etats-Unis maintiennent un engagement profond à l’inclusion significative des femmes dans les forces de l’ordre dans un effort à réaliser cette paix. Ainsi dans son discours l’ambassadeur des Etats-Unis n’a pas manqué de souligner son souhait de tenue d’une plateforme pour des échanges fructueux et l’entretien d’idées, stratégies et approches pour de meilleurs pratiques afin d’appuyer les femmes dans les forces de l’ordre à partir du recrutement, la rétention aux opportunités croissantes de leadership.
Pour le ministre des forces armées Sidiki Kaba, dans son entretien à la presse dit : « nous nous réjouissons de l’organisation de cette conférence régionale qui regroupe à la fois les forces de l’ordre et de sécurité du Mali, du Niger et du Sénégal qui ensemble dans un partenariat exemplaire tel que les Etats-Unis dont je salue la présence de l’ambassadeur ici. »Selon lui cette conférence dont le thème est précis entre dans la vision de modernisation du président de la république Macky SALL qui voudrait la participation inclusive et une intégration réussie des femmes dans les forces de sécurité et de défense.S’agissant des défis, ils les jugent complexes et globaux qui s’expriment en terme d’extrémisme violents, de terrorisme, de crime transparents nationaux. Et sur ce, il évoque l’exigence de la participation des hommes et des femmes au sein de la société qui inclue la protection des biens, de la sécurité des personnes. A ce titre, il termine « cette initiative est une initiative heureuse et nous nous félicitons, qu’elles puissent déboucher à des conclusions pertinentes qui seront évidemment mise en œuvre après étude par le gouvernement du Sénégal pour apporter la meilleure réponse à ses fléaux qui demandent une coopération à la fois régionale, internationale et particulièrement avec les pays les mieux outillés. »
Dieynaba AGNE