Les femmes de Macky 2012. ,Appellent au dialogue.

La présidente des femmes de Macky 2012, Mously DIAKHATE a organisé une conférence de presse ce jeudi 21 mars 2019 sis au siège de BENNO BOOK YAKAAR de Dieuppeul.L’objectif de cette rencontre avec la presse fait suite à la présidentielle passée du 24 février 2019.


Le député, présidente des femmes de Macky 2012, Mously DIAKHATE a convoqué une conférence de presse au siège de Benno Book yakaar situé à Dieuppeul.Plusieurs points ont été souligné par celle-ci tels que le dialogue, couplage des élections entres autres. C’est d’abord par des félicitations adressé au chef de l’état Macky SALL qu’elle a ouvert son discours « je tiens d’abord à féliciter le président Macky Sall élu pour sa victoire qui a été d’une très grande importance, remercier et féliciter sa femme Mme Marième FAYE SALL pour sa brillante détermination lors de la campagne surtout dans la région de Dakar. »Dans ses propos, elle n’a pas manqué de saluer le comportement très responsable du président Abdoulaye Wade qui avait ses fils dans la course mais qui a affiché la neutralité.
S’agissant du dialogue dont le chef de l’état a tendu la main à l’opposition, le député Mously DIAKHATE pense : « de notre point de vue, l’opposition doit répondre à l’appel, discuté autour d’une table afin de trouver des solutions aux problèmes de notre pays tels que les secteurs de la santé, de l’éducation, de la justice, de l’économie en concertation avec tous les acteurs. »Sur les attentes auprès du chef de l’état Macky SALL, la présidente des femmes de Macky 2012 affirme « ce qu’on attend du président Macky Sall, ce sont les raisons pour lesquelles il est élu c’est-à-dire les promesses, de faire son bilan et de continuer les travaux qu’il a entamé car l’état est une continuité. »Elle poursuit « le pays n’appartient pas seulement aux politiciens.si on parle de dialogue, bon nombre de personnes en font partie, le patronat y est, le syndicaliste, les enseignants, les personnes indépendantes mais aussi l’opposition. »
Sur le plan d’une éventuelle candidature en 2024 pour Macky 2012, elle évoque : « Macky 2012 avait une mission qui était celle d’accompagner et d’aider le chef de l’état à gagner un autre mandat et maintenant je pense que nous avons fait notre devoir parce que toute chose a un début et une fin. C’était un accord dont nous avons signé avec lui mais entre nous les leaders, nous n’avons jamais signé ensemble un protocole avec le président Macky SALL. »Selon cette dernière c’est le président Macky SALL qui avait signé un partenariat avec les uns et les autres avant d’ajouter que chacun n’engage sa responsabilité.
Concernant les élections législatives, Mously DIAKHATE dit : « avant la présidentielle, on avait parlé de la dissolution de l’assemblée et cela avait créé beaucoup de polémique d’ailleurs jusqu’à ce qu’on me traite comme un pillon.Je ne suis le pilon de personne parce que depuis 1998, je suis dans la politique avec beaucoup d’expériences auprès de mes leaders. »Elle ajoute : «J’avais dit de privilégier l’intérêt supérieur, dissoudre l’assemblée nationale en couplant les élections dans la même année donc cette idée n’est pas nouveau. » avant de souligner que deux options se posent : « soit d’augmenter la durée des élections locale afin de prolonger les élections législatives, soit d’anticiper les législatives en accompagnement avec les élections locales. »
Dieynaba AGNE