Les imams et oulémas du Sénégal dans une posture d’apaisement climat sociol.



Les Imams et Oulémas du Sénégal dans une posture d’apaisement du climat social
L’association nationale des imams et oulémas du Sénégal ont tenu un point de presse ce mercredi 23 janvier à la grande mosquée de Dakar. En vue de l’approche des élections présidentielles, les guides religieux ont lancé un appel à l’apaisement dont constitue l’objectif de cette rencontre.
En prélude des élections présidentielles prévues le 24 février 2019, l’association nationale des imams et oulémas ont fait face à la presse ce matin à la grande mosquée de Dakar. Ses imams et ses oulémas ont formulés des prières dans l’enceinte religieuse avec comme seul objectif « la paix au Sénégal » avant de procéder à un appel à travers une déclaration faite à la presse. Ses médiateurs ont tenu à livrer des paroles allant dans le sens d’appeler les acteurs politique à la paix et à consolider le climat social. Le président des imams et oulémas du Sénégal, El Hadji Moustapha GUEYE « A cette occasion, et en pareille circonstance, nous Imams et oulémas motivés par notre mission d’éducateurs et de modérateurs de la société, avons organisé cette cérémonie de lecture du coran et de prière sur l’ensemble du territoire national ce mercredi 23 janvier 2019 pour un scrutin calme et passive. »
Selon El Hadji Moustapha GUEYE, cela témoigne de leur sens de responsabilité qu’ils ont dans ce pays raison pour laquelle pour eux de confirmer leur engagement civique, de leur maturité politique et de leur esprit démocratique. C’est dans ce contexte qu’ils ont tenu à affirmer dans leur déclaration : « nous Imams solidaires de notre nation, de ses joies et espoirs, de ses tristesses et angoisses, prions le bon Dieu seul maitre du temps et de l’histoire de nous guider et de nous assister dans cette épreuve ci dans la paix et la sécurité pour une campagne électorale et une élection démocratique digne et pacifique. »Ainsi dans leur déclaration ils ont rappelé l’enseignement du prophète PSL qui dit que : « la fitna est endormie gard à celui qui le réveil. »
Ainsi ses imams et oulémas demandent aux autorités de ne pas laisser s’installer le laxisme et le désordre « que ceux qui ont la charge assurent l’ordre et la paix, le respect des lois et du bien commun. »,d’appeler à tous les citoyens de se préparer à remplir leur devoir civique avec une conscience éclairée en se laissant guider par le seul intérêt du pays « seule une campagne électorale respectueuse des convenances et une élection libre et transparente peut garantir la paix et l’honneur de notre peuple et préserver notre unité. »A l’endroit des candidats, les imams et oulémas disent : « aux candidats et à tous les responsables politiques de s’imposer des règles du jeu démocratique et l’éthique, que dans le combat pour le pouvoir, ils se montrent véridiques et dignes, respectables et respectueux des citoyens de la réputation et de l’honneur de notre nation. »
« Puisse DIEU qui conduit les événements du monde et veut que notre vie se passe dans le calme et la paix, pressés par notre mission de serviteurs de sa parole car nous le prions de nous accorder une paix et une concorde nationale » conclut-il.

Précédent L'enlèvement des enfants ,une nouvelle tendance à plusieurs équations
Suivant La francosenegalaise Ségolène Royal au musée des civilisations Africaines.